16 février 2008

Slasher des neiges

img259/6775/coldpreyfj9.jpg

Rien de tel qu'une bonne petite série B d'horreur qui ne pête pas plus haut que son genre et qui remplit l'objectif inhérent à tout honnête slasher: foutre la trouille.

img502/3513/coldprey2oc6.jpg

Cold Prey y parvient souvent grâce à l'intelligence de son réalisateur à utiliser les décors comme un personnage à part entière du film. Une recette qui a déjà, par le passé, offert quelques uns des plus grands films d'horreur, de Shining à Wolf Creek en passant par Massacre à la tronçonneuse, The Descent, Creep, Détour mortel ou Fog...

img252/7739/coldprey1gi5.jpg

L'immensité glacée des montagnes et le dédale de l'hôtel dans lequel se retrouve piégés une poignée de djeuns en goguette, avec un serial killer au cul, est filmée avec une vraie élégance et l'action est menée crescendo avec beaucoup de brio sans jamais tomber dans le gore popcorn qui pourrit tant de productions, notamment américaines.
Le film honore le genre auquel il appartient (le Survival) en en respectant scrupuleusement les règles et les comédiens sont tous très convaincants.
On développe assez rapidement pour leurs personnages une certaine empathie qui suscite une vraie tension tout au long du film.

Mais la vraie surprise tient au fait que Cold Prey, contrairement à ce que laisse imaginer son titre n'est pas un film US mais qu'il nous vient du froid, de Norvège très exactement et qu'il prouve une nouvelle fois la vigueur récente du cinéma de genre en Europe.
A l'origine il s'appelle Fritt Vilt... C'est sûr que, comme titre pour une sortie française c'était pas top... Alors va pour Cold Prey

img509/6803/coldprey3qr8.jpg


4 commentaires:

ChRySaLiS' a dit…

J'ai encore eu la trouille de ma vie avec les 2 volumes de Hostel.... et à chaque fois je dis : "plus jamais !!".. donc on va attendre encore un peu ;-)

Foxart a dit…

Hostel 1 est une merde infâme, un film dégueulasse et d'un sadisme dérangeant... je l'ai découvert il y a peu mais je lui réserve un billet salé !
Pas vu Hostel2, mais il a une bien meilleure réputation... à voir...
ici, on ne joue pas du tout dans le même registre
1/ On s'attache vraiment aux personnages, qui sont plutôt moins cons que d'hab, dans ce genre de prods
2/ C'est vraiment très bien foutu du point de vue mise eb scène, très "joli" à regarder, rien à voir avec la laideur revendiquée d'Hostel
3/ça n'est jamais gore
Le metteur en scène ne montre aucun meurtre avec complaisance (il y en a d'ailleurs assez peu...)et place souvent l'action hors champ, ce qui, justement, génère bien plus de trouille et de suspense.
Bref un bon film de trouille même pour ceux qui n'aiment pas trop ça ;-)

Benoît a dit…

Connait pas.

Par contre Hostel, je suis tout a fait d'accord. un des films les plus abjecte que j'ai vu ces dernières années, a tout points de vue. Le 2 est beaucoup plus sympa. C'est un remake du 1 ou plutot ce qu'il aurait toujours du etre. Car autant nous épargner l'envoie de bouses dans la gueule...

Chrys' a dit…

A noter dans ce deuxième volume l'apparition de 2 acteurs de Desperate Houswives... le pharmacien amoureux de brie et l'ex de susan...
J'ai également "préféré" celui-ci au premier volume, car il y a un peu d'humour même si certaines scènes sont encore et vraiment trop dég et dérangeantes... affreux