07 octobre 2008

Séances de rattrapage

img389/4786/contedenoelrj3.jpg

Un conte de noël est le Desplechin parfait pour qui aime son cinéma... Ce jeu de massacre familial où toute vérité semble être bonne à dire est plus que réjouissant et parvient même parfois à dépasser son propre cynisme pour pénétrer l'émotion à vif.
Le plus beau film français de l'année ?
Y de fortes chances...



img185/291/bellepersonneke5.jpg

Le seul concurrent possible à mes yeux, pour le moment, est le magnifique film de Christophe Honoré, qui après Dans Paris, Cécile Cassard mais surtout les Chansons d'amour, confirme tout l'immense bien que je pense de lui.
Le film est parfait, splendide, bouleversant !
A voir absolument



img388/9788/silencelornavu7.jpg


Le plus beau film belge de l'année, ça c'est plus sur...lol
Les Dardenne au sommet de leur art, un scénario captivant qui méritait grandement son prix à Cannes, des acteurs époustouflants, une mise en scène sobre - presque "invisible" - et pourtant totalement au service du récit, un film bouleversant, vraiment...
Le coup de poing dans la gueule de l'année : beau, très beau !


img512/6136/diarydeadrt4.jpg


LE chef d'oeuvre attendu. Malgré une tempête critique dans un verre d'eau, je considère ce film comme un des meilleurs de Romero et sans aucun doute l'égal de Zombie et La nuit des morts-vivants.
Jamais il n'aura mieux réuni le film d'horreur (mais en est-ce encore vraiement un ?) et le discours politique (sur m'omniprésence des médias, le pouvoir absolu des images et la "dé-réalité" dans laquelle elles installent l'humanité) que certains auront trouvé facile et/ou simpliste et que, personnellement je trouve très pertinent et cohérent, au contraire... Brillantissime... on en reparlera dans quelques années car bien souvent les films de Romero gagnent à être revus et se bonifient avec le temps...



img147/7578/deadendcj2.jpg

Petite série B fantastico-horrifique-Lynchienne, foutrement bien foutue, drôle, originale étrange et réussie... d'ors et déjà un must du genre.


img361/3797/jeeperscreepers2cx5.jpg


Bien supérieur au premier opus (qui n'était pourtant déjà pas mal) : une réussite totale...
Vraiment flippant, parfois hilarant, bourré de petits sous-entendus pédés et courant à 200 à l"heure sans aucun temps mort... un vrai bonheur d'amateur de fantastique.
A voir absolument !



img505/6466/alinterieural5.jpg

Tout le contraire : hautement dispensable. Le seul mérite du film étant la spectrale et très flippante méchante que compose la toujours géniale Dalle...
Le reste n'est qu'un bouillie informe, souvent bien crade et complaisante dans sa violence, au scénario à crédibilité zéro, et multipliant les effets de mise en scène en espérant sans doute impressionner le spectateur mais ne parvenant guère qu'à vaguement l'écœurer et surtout à l'enfoncer progressivement dans un ennui palpable, proche de la léthargie... Certains pensent qu'il s'agit d'un bel effort du cinéma de genre à la française... perso, le verdict: ni fait, ni à faire.
Poubelle !
Et on ne garde que les plans de LA Dalle !



img72/7339/memoiresdenosperesdg8.jpg

Classique mais beau, comme souvent chez papy Eastwood qui nous pond, l'air de rien, quasiment un grand film par an...
Me reste à voir Iwo Jima, désormais !


img136/6083/basicinstinctfh4.jpg

Zack, merci ! j'ai enfin revu ce nanard supposé avec une lecture sans doute plus juste du film !
Et j'ai adoré !!!
Le scénario reste évidemment nul mais visiblement Verhoeven s'en branle, il réalise un doc jouissif et hilarant sur le pouvoir d'attraction et de manipulation de Catherine Tramell, mais surtout - au passage - sur Sharon Stone et l'effet qu'elle produit autant sur les personnages du film, que sur les acteurs et surtout sur les spectateurs... sous cet angle et dans cette perspective de mise en abyme, le film devient vraiment passionnant et à la hauteur de ce grand cinéaste !


img407/9425/darkknightds5.jpg


Assez lent et incertain dans sa première partie (longue exposition des personnages, tout de même) le film glisse vers une noirceur infinie post-11 septembre au fur et à mesure qu'il s'avance et offre des moments de cinéma absolument magistraux. Un film à la limite de l'abstraction, parfois, absolument brillant, toujours, et pourtant plus noir que ça tu meurs. Du Soulages cinématographique ?
Génial en tous cas !!!



img183/5672/rumbarh1.jpg

La -petite - déception du mois...
Le film est hautement sympathique et même assez bon, franchement plutôt réussi.
Juste qu'il ne tient qu'assez mal la comparaison avec son formidable prédécesseur L'Iceberg.
Si vous ne l'avez pas vu, vous adorerez cette Rumba riche en trouvailles, souvent hilarante et vraiment singulière.
Si vous vivez encore dans le souvenir de cet Iceberg... c'est juste un peu moins parfait...
Allez y en connaissance de cause...



img408/424/vinyanpf7.jpg

Après le génial Calvaire, on s'attend forcément à un nouveau film coup de poing.
Et on n'a là qu'un honnête film de genre, une série B plutôt bien fichue et aux dignes références.
Sans doute encore un grand film malade de ses cultes façon Pacte des loups ou St Ange...
Certes le film n'est pas sans défauts... un démarrage assez prétentieux façon Gaspar Noé, des grèves du rythme à certains moments... mais il ne mérite en tous cas certainement pas l'acharnement et la mauvaise foi critique dont il est victime ! (cf l'indigente et répugnante critique des Inrocks qui pousse la haine du film jusqu'à gâcher le plaisir du spectateur en révélant la toute fin du film... les deux dernières scènes ! Honte à cette "journaliste", si on peut encore appeler ça comme ça !!!)

Fabrice Du Weltz y mène de front trois sujets en or:
1/ La façon dont un homme va accompagner sa femme dans sa folie et la descente aux enfers qu'il vivra pour ne pas la perdre.
2/Le fait qu'un couple ne vive pas le deuil d'un enfant à la même vitesse et la difficulté du renoncement pour la mère, ici...
3/ dans sa dernière partie, quand la folie de la mère devient plus évidente, il montre une image assez terrifiante de cette femme... qui une fois devenue mère, n'est plus QUE ça et peut aller jusqu'à la castration, la dévoration, l'élimination façon veuve noire à petit feu du conjoint, pour protéger sa progéniture... vivante ou morte... La séquence impressionnante dans la dernière partie de cet "accouchement" de la mère de la matrice des racines de l'arbre et de son "avortement" du père à ce moment précis est assez symptomatique de cette lecture du film.
Un film dans lequel l'eau charie le sang, l'air pue la charogne et les corps accouchent d'eux mêmes dans des coulées de boue.
Le premier film post-tsunami, en somme...

Beart est impéccable...
On ne dira jamais assez de bien du magnifique et sous-exploité Rufus Sewell, la photo est splendide et le film - très ambitieux bien qu'à moitié réussi - se suit sans ennui et reste assez prenant, jusqu'au bout, dans son glissement progressif du "film-voyage-initiatique" vers le fantastique pur.
Même si je ne déborde pas d'enthousiasme pour cette oeuvre, j'ai envie de la défendre car, primo, elle ne mérite pas cette volée de bois vert critique et secondo, qu'elle me parait tout à fait honnête, et sans doute pas aussi prétentieuse qu'on l'a trop dit à droite et à gauche...
Le film se hisse sans mal à la hauteur de ses illustres et nombreux modèles (Romero, Fulci, Les révoltés de l'an 2000, le cinéma de fantômes asiatique, Gaspar Noé, et sans doute bien d'autres...) et n'est pas sans intérêt, loin de là !



Vinyan
envoyé par zarda2

4 commentaires:

renton a dit…

et ba ca fait du monde tout ca !!
toujours tres interresante a lire tes critiques , je prend tout comme argent comptant sauf pour le batman .. lol ca doit etre personnel j aime pas batman ..
un conte de noel , on m en a deja dis beaucoup de bien .. la belle personne est absolument magnifique mais je vais commencer a manquer d obejctivité pour m'sieur garell .. dis on peut pas s arranger pour que je te fasse parvenir mon rip d arte ?? jte l envoi par la poste !!
jeepers creepers , jvais faire un effort et me remettre devant les 2 parceque dans mon souvenir le premier etait bon et le 2eme beaucoup moin , jvais voir ca .. lol
et vinyan (pour pas tous les faire) je suis client immediatement , juste a la vue du "calvaire" cité . jlavais telecharger il me semble , et jme suis payé le modeste coffret collector tres tres beau !! le making of de la scene la plus importante est aussi dur a supporter qu un fois monté ..(jme demande comment il ont fait pour pas tuer le cochon a la fin grrr)
brigitte lahaie est entrevue mais avec un role drole mais parfait , msieur berroyer epoustouflant , j aodre literalement ce film . meme si jle regarde pas toute les semaines hein ...

merci de cette chronique , si j arrive a en choper un ou deux , jte freais un ptit signe pour te dire merci !!!

passe une bonne soirée thomas .

bisous !

Foxart a dit…

Il me semble que tu es le dernier des mohicans, Christophe...
Le DVD par la poste... très bonne option... si tu promets de ne pas diffuser mon adresse... pas envie de recevoir des merdes de chiens ou des rats crevés dans des petits cercueils lol
Quoi, moi, parano ?! lol

Chrys' a dit…

Hey Hey... je comprend l'objet de ta désertion (je peu parler lol)... tu t'es fait une totale ciné. Bon tu es pardonné. Merci pour ces critiques.

Foxart a dit…

Oui tu peux parler, en effet lol
Je suis passé chez toi il y a deux ou trois jours... pas laissé de coms...