04 février 2010

2010 : Space Oddity

http://img62.imageshack.us/img62/5172/moonposter.jpg

totoro.pngtotoro.pngtotoro.png


Prix de la critique et Prix du jury au dernier festival de Gérardmer, le premier film de Duncan Jones (AKA Zowie Bowie...) apparait dans ses premières minutes comme un hommage un peu appuyé à 2001, L'Odyssée de l'espace, génial film de Stanley Kubrick... Mais l'on ne peut qu'être indulgent car il s'agit d'un premier film et s'incliner devant le bon gout du jeune cinéaste...
Puis, au bout d'une dizaine de minutes, le film opère un premier virage en s'orientant, cette fois, vers une intrigue rappelant fortement l'immense Solaris de Tarkovsi, et, là, on commence à craindre un copié collé de geek en recherche de référence dans un système de citation permanente...

http://img688.imageshack.us/img688/1378/moon01.jpg

Et bien la suite nous donnera heureusement tout à fait tort et Duncan Jones nous offrira une belle et grande claque en nous livrant une des oeuvres de SF les plus épatantes et originale de ces dix dernières années, rien de moins.

Il est difficile de parler du film sans en révéler l'intrigue tant les ressort dramatiques du film et son suspense reposent sur une révélation qu'il vaut mieux laisser vierge pour le spectateur et je ne voudrait pas vous priver du plaisir et des émotions que le film réserve.

http://img59.imageshack.us/img59/4003/moonphoto1.jpg

Je dirais donc simplement que l'immense Sam Rockwell (Joshua, Confessions d'un homme dangereux) y est purement et simplement génial (c'est bien le mot qui convient !), que le minuscule budget du film (5 millions de dollars, pour info : Sunshine de Danny Boyle = 55 millions, pour citer un autre film indépendant !) ne se ressent à aucun moment tant les partis pris de mise en scène compensent les limites qu'il impose, que l'utilisation d'effets spéciaux à l'ancienne est absolument pertinente et offre les plus belles images de SF que l'on ai vu depuis 2001 ou Alien.

http://img689.imageshack.us/img689/5457/moontk.jpg

Et surtout que le film est d'une grande intelligence et permet plusieurs niveaux de lecture, du simple film à suspense de SF, jusqu'à des considérations humaines émouvantes sur l'amour, le manque, la difficulté des relations à distance, sur l'exploitation des hommes par d'autres hommes, mais aussi et surtout une belle réflexion philosophique sur l'identité, le temps qui passe, la vie, la mort et le fait, à chaque évolution dans une vie humaine, qu'on laisse derrière soi un autre soi, qui n'est ni tout à fait nous même, ni tout à fait un autre.

Un film magnifique à découvrir absolument !

7 commentaires:

Phil Siné a dit…

ça donne envie toutes tes critiques des films de gerardmer... à croire que tu y étais ?

Foxart a dit…

Et non !
J'aurais bien aimé, mais...

En fait Moon est sorti en DVD depuis plusieurs mois aux USA et en Angleterre et tu peux te procurer ça depuis belle lurette sur Amazon.uk, notamment pour une bouchée de pain... 6,98£ !! (moins de 10 euros avec frais de port !)
(Sous titré en anglais)
Je l'avais acheté il y a à peu près 3 mois, mais je ne l'avais pas encore visionné...
Gérardmer n'a servi que de déclencheur...
Quand à Inside, il est diffusé actuellement sur Canal+.

Le film quebécois, lui, "5051 rue des Ormes", vient de sortir au Canada, dispo sur Amazon.ca pour une vingtaine d'euros port compris (j'attends qu'il tombe dans ma boite...)
La Horde sort mercredi, je vais sans doute tenter une sortie ciné dimanche pour voir Avatar... si mon dos tiens le coup, j'irais aussi voir La Horde mercredi prochain...
Quand au film allemand et au film coréen... silence radio pour le moment... espérons qu'ils sortent en France

laternamagika a dit…

Je n'avais pas vu ton texte, pardon.

Par rapport à ton commentaire initial sur ce film, je ne savais comment répondre sans spoiler mais tu me facilites la tâche avec ton dernier paragraphe ici. Je persiste à dire que je ne trouve pas ça très profond. Tout ce que tu dit est juste mais je trouve qu'il ne fait qu'effleurer ces thématiques, ces sujets, que son idée n'est pas vraiment là mais plutôt dans le soin apporté à l'ensemble. J'entends tellement de bien sur Moon depuis sa sortie en salle en GB l'été dernier que j'ai sans doute été un peu refroidis à la découverte du film. Je trouve le film bon, mais il ne me questionne pas vraiment, les sujets que tu énonces ont été maintes fois traités et la question de l'identité des clones, j'aurais apprécié qu'il la creuse davantage. Là moi je trouve que ca se limite presque à un jeu de la part de Jones sur la confusion entre les deux, qui est le clone, qui ne l'est pas, a bon les deux etc, et de construire un thriller parano autour de ces ambiguïtés. Le final est presque grotesque, trop facile, et preuve qu'il s'en fout un peu de la problématique soulevée par le clone, les voix off du procès médiatique c'est vite expédié. Bref, je n'y vois pas une si grande profondeur, même si oui les niveaux de lectures sont multiples et qu'il y a donc divers angles par lesquels rentrer dans ce film.

Foxart a dit…

Le jeu de confusion entre les clones est intéressant mais ne dure qu'un temps assez court... après on passe vite à autre chose...

Quand ua final, il est certes expédié, mais c'est très bien comme ça, je trouve, sobre et tout... notamment parce que ça évite le retour sur Terre que j'appréhendais pendant toute la dernière partie du film...
C'est drôle parce qu'entre ce que tu écris ici et ton papier, chez toi, il y a un décalage... Sur ton blog je te trouve vraiment dur avec le film et tu donnes l'impression de ne vraiment pas l'aimer beaucoup... Alors qu'ici tu dis que tu l'aimes quand même, au fond...non ?

laternamagika a dit…

Ben oui, je l'aime bien ce film. je ne le porte pas aussi haut que toi, ou d'autres, mais j'ai plutôt bien aimé. Navré si avec mon texte j'ai manqué a exprimer justement mon sentiment :-s.

Sinon oui tu as raison quand même sur ce point, le final est sobre et nous évite le retour sur terre qui était effectivement à craindre. J'aurais aussi aimé qu'il y ait une autre conclusion, qu'on évite ce petit jeu des voix off pour nous expliquer les mois à venir de remise en question de l'humanité. Mais bon, pas grave, le film tient debout quand même hein ;)

Pascale a dit…

D'accord à 300 %. C'est le premier film que je trouve à la hauteur pour supplanter 2001.

Foxart a dit…

"Supplanter" !!!
Rien que ça !!?

Tout de même.... ;-)