31 mars 2010

Ceci est mon corps

http://img10.hostingpics.net/pics/772503scanner_hernie.jpg

Mon corps ne me supporte plus et une vilaine hernie discale que je traine depuis début décembre m'envoie à l'hôpital pour quelques jours.
Mes prochaines chroniques cinoche et livre seront donc mises ente parenthèse jusqu'à ce que je sois à nouveau en état de rester assis devant un ordinateur.

Sachez, donc, que vous entendrez bientôt parler ici de Mother, Shutter Island, Gainsbourg, vie héroïque, La Révélation, Bus Palladium, White Material, La Reine des pommes, 100 feet, The Zodiac, Millenium 2 et 3 et de La Meute de Yann Moix...

28 mars 2010

La bébête dans le garde-manger

http://img638.imageshack.us/img638/4954/kingdomofthespiders1.jpg

click to zoom


Voila un film qui me faisait rêver dans ma jeunesse, mais mon arachnophobie était alors si développée que je n'avais jamais su franchir le pas.
Je pense que si je l'avais vu à l'époque au cinéma, je ne serais plus de ce monde aujourd'hui.

Aujourd'hui quasiment débarrassé de cette phobie idiote, je l'ai enfin découvert.

http://img687.imageshack.us/img687/4954/kingdomofthespiders1.jpg

Autant le dire tout de suite, on navigue bien ici pendant plus d'une heure en zone Z, entre le comique involontaire de la plupart des scènes de "trouille", l'humour clin d'œil entendu des dialogues, les blablas interminables de personnages plus creux que creux et un supposé crescendo de l'horreur qui reste toujours au niveau zéro, on a plus souvent l'impression de regarder un vieux soap laid façon Dallas qu'un film d'horreur.

http://img690.imageshack.us/img690/1879/kingdomofthespiders2.jpg

Si l'on ajoute à cela la médiocrité inénarrable des acteurs, William Shatner en tête et l'indigence de la mise en scène, on mesure alors la distance qui existe entre le gamin qui flippait en regardant les photos du film dans la vitrine du cinoche et l'adulte qui en a aujourd'hui vu bien d'autres et qui s'ennuie en se marrant mollement...

http://img202.imageshack.us/img202/3756/kingdomofthespiders1977.jpg

Et puis, soudain, alors qu'on ne s'y attendait plus, le film décolle dans sa dernière demi-heure, les grosses bébêtes attaquent par centaines et les pelouses grouillantes, l'hystérie de la foule subissant l'attaque et les huis-clos de ceux qui tentent de résister à servir de diner à la vague d'arachnides finissent par créer un semblant d'angoisse ou tout au moins tourne à l'aimable divertissement horrifique.

http://img444.imageshack.us/img444/5468/horribleinvasion.jpg

Alors, ok, on n'est pas non plus devant un chef d'œuvre, mais on est passé d'un coup du Z au B et d'un film risible et con, à une bonne bande bis, assez marrante et bien torchée au final, qui a le mérite de ne pas utiliser d'araignées en plastiques et de ne pas encore disposer de trucages numériques... et donc, ça grouille de VRAIES tarentules et l'on sent souvent que les acteurs n'ont pas trop besoin de trop se forcer pour jouer la trouille... Une ou deux bébêtes, ça va... 30 ou 2000 ça devient limite pour tout le monde lol

http://img192.imageshack.us/img192/9194/horribleinvasion.png

Cela provoque donc une vraie hilarité du spectateur et en même temps, le film parvient enfin à vraiment fiche la trouille une paire de fois et s'offre un final d'une noirceur étonnante, bien que visuellement totalement raté.
Un travail honnête, donc, et vraiment rigolo, passée la première heure d'un ennui plus mortel que le venin des araignées du film.

http://img267.imageshack.us/img267/5702/horribleinvasion01.jpg

Pour les fans de nanards d'époque, prioritairement !

http://img202.imageshack.us/img202/5468/horribleinvasion.jpg

25 mars 2010

Amazing Grace

http://img267.imageshack.us/img267/5426/grace.jpg
Cliquez sur l'affiche pour accèder au site officiel du film

http://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.pnghttp://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.pnghttp://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.pnghttp://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.png

Grace
, de Paul Solet, Prix spécial du jury à Gérardmer en 2009 reste à ce jour toujours inédit chez nous. Ce qui est, vu la qualité exceptionnelle du métrage, une injustice totale !

http://img519.imageshack.us/img519/963/grace1b.jpg

Le cinéma indépendant US, lorsqu'il se pique de toucher au genre fantastique le fait en général du bout des doigts en se retranchant derrière la métaphore ou le sous-texte politico-sociétal, nous offrant alors plus souvent le pire (Teeth) que le meilleur (Joshua).

http://img517.imageshack.us/img517/9324/grace01.jpg

Cet étrange Grace ne fait pas exception à la règle mais il dépasse le simple film à thèse en se coltinant de front avec un des plus grands tabous existant encore de nos jours, le miracle de la naissance, la maternité, l'allaitement, etc... et en le malmenant de manière très dérangeante tout au long du film.

http://img53.imageshack.us/img53/3720/gracelarge.jpg

Je me refuse à raconter le film tant il m'a été personnellement précieux de le découvrir vierge de toute information, si ce n'est l'affiche.

je peux néanmoins affirmer qu'il est absolument à déconseiller aux jeunes mamans allaitantes et aux femmes enceintes... et plus généralement à toute personne sensible tant il manœuvre en permanence sur un terrain très glissant et hautement malaisant.

http://img24.imageshack.us/img24/5651/grace2b.jpg

Moi qui suit pourtant très amateur de cinéma fantastique et donc, par là même, plutôt blasé, j'avoue avoir été profondément remué par ce film à très haute teneur anxiogène.

http://img521.imageshack.us/img521/8567/grace.png

L'auteur y aborde la maternité sous un jour très inquiétant, sous l'angle de la dévoration et ce n'est sans doute pas par hasard qu'il s'agit ici plutôt d'une affaire de femmes.
Les hommes, dans ce film, étant réduits à une certaine incompétence, à une soumission passive à leurs femmes ou leurs confrères féminines (le mari, le beau-père, le médecin de famille...).
Ici, ce sont les femmes qui mènent la danse et qui exerce leur pouvoir de castration sur les hommes. Mais il serait trop simple d'y voir le film à thèse préféré d'Eric Zemmour sur la domination féminine car celles ci se trouvent prises à leur propre piège et le bébé, lui aussi une fille, exercera, plutôt que prévu ce pouvoir de dévoration, sur sa propre mère et sur tous les hommes et femmes qui tenteront de nuire à sa survie.

http://img69.imageshack.us/img69/826/graceh.jpg

le film n'est sans doute pas plus misogyne qu'il n'est féministe mais il est en tous cas très intéressant et offre une réflexion inédite et assez radicale sur la maternité.
Tout en proposant une relecture très originale des mythes du zombie et du vampire.

http://img87.imageshack.us/img87/7311/gracex.jpg

Porté par trois comédiennes absolument géniales (Jordan Ladd, Gabrielle Rose et Samantha Ferris) le film tendrait il à prouver, s'il en était encore besoin, qu'une femme, en mettant un enfant au monde, ne donne pas vraiment la vie, mais tout autant la mort... Dans un sens cette fois plus littéral que philo-psychologique et que la naissance d'un enfant peut-être tout aussi "castratrice" que l'on soit homme ou femme.


A méditer, et à voir seulement si vous avez le cœur suffisamment bien accroché.


23 mars 2010

S'iberik Photophobia

http://img202.imageshack.us/img202/4386/eskalofrio6001.jpg

http://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.pnghttp://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.png

Eskalofrio (littéralement "froide escalade" en espagnol) est l'histoire d'un jeune photophobique (gravement allergique à la lumière solaire) aux canines étrangement pointues qui migre avec sa mère vers une vallée enchâssée entre deux montagnes afin d'y trouver un lieu peu exposé au soleil et donc plus propice à une vie d'adolescent "normal".

http://img509.imageshack.us/img509/2676/eskalofrio10galeriabig.jpg

C'est alors que des meurtres inexpliqués se multiplient où les animaux et les hommes sont retrouvés vidés de leur sang. Il n'en faut pas plus à la population du village pour penser que le jeune homme est un vampire... Mais les bois sombres cachent sans doute d'autres secrets moins avouables...

http://img257.imageshack.us/img257/4386/eskalofrio6001.jpg

Voici donc une nouvelle preuve de la bonne forme du cinéma fantastique espagnol qui semble ici -au premier abord - surfer opportunément sur la vague Twilight et ses vampires adolescent, ce qui serait bien mal juger un film plus complexe et subtil qu'il n'y parait au départ.

http://img715.imageshack.us/img715/7051/eskalofrio12galeriabig.jpg

La première partie laisse en effet transpirer une belle atmosphère de mystère et de peur tout à fait réussie en basant toute sa mise en scène sur le hors champ et sur une belle ambiance crépusculaire de sous bois. (Très beau travail, d'ailleurs, du directeur de la photo !).

http://img59.imageshack.us/img59/4386/eskalofrio6001.jpg

Le film est porté à bout de bras par un jeune acteur splendide, Junio Valverde, (déjà aperçu dans L'Echine du diable) très crédible et incroyablement charismatique. On a beau savoir dès le départ qu'il est innocent, il parait si joli en jeune vampire qu'on aimerait douter et le découvrir plus ambigu et moins juvénile qu'il n'y parait.

http://img502.imageshack.us/img502/6500/eskalofriocs08.jpg

L'actrice qui joue la mère - Mar Sodupe - est tout aussi juste et touchante et toute la première partie concernant l'intégration difficile dans ce village hostile, les premiers meurtres et la chasse aux sorcières qui s'ensuit est vraiment très magnifiquement mise en scène et interprétée et elle s'avère même une assez belle réussite.

http://img204.imageshack.us/img204/2082/eskalofrio1galeriabig.jpg

la deuxième partie embarque le film du coté de l'enquête elle même et si le film ne perd rien en tension et en suspense, il perd malheureusement en mystère au fur et à mesure qu'il bascule du fantastique pur vers un thriller peu classique mais néanmoins plus convenu. (difficile d'en dire plus sans jouer les spoileurs...)

http://img692.imageshack.us/img692/8272/eskalofrio6galeriabig.jpg

Le film reste cependant une jolie découverte et un inédit tout à fait recommandable pour les amateurs de fantastique.
On le trouve assez facilement sur le net en VOSTF et il devrait sortir directement en DVD dans les prochaines semaines sous le titre de "Shiver" (encore l'idée d'un con de distributeur ?!)

http://img535.imageshack.us/img535/7600/eskalofro1.jpg

A découvrir...


http://img683.imageshack.us/img683/3375/eskalofrio2008.jpg http://img638.imageshack.us/img638/6500/eskalofriocs08.jpg

Sangria frappée et ses séquelles

http://img704.imageshack.us/img704/3633/cabinfever2springfever.jpg

http://img251.imageshack.us/img251/4773/totoro.png

Cabin Fever d'Eli Roth était un film étrange naviguant entre le gore le plus craspec, le décalage surréaliste à la Lynch, l'humour noir et la plus cruelle des peintures de l'âme humaine. S'il n'était pas un chef d'œuvre il avait su convaincre les fans du genre et était devenu un petit classique de la série B.

http://img441.imageshack.us/img441/4843/cf26.jpg

Sa séquelle Cabin Fever 2 : Spring Fever reprend plus ou moins tous ces aspects à des degrés divers et en rajoute une grosse couche sur un autre genre, le teen movie regressif pipi, caca, foutre, prout et vomi quelque part entre Porky's, American Pie ou Police Academy...
On ne peut pas vraiment dire que cela soir l'aspect le plus réussi de cette péloche, à moins d'avoir 13 ans, cela va sans dire...

http://img121.imageshack.us/img121/8843/cf2l.jpg

Ti West que l'on a connu plus en forme et inspiré semble vouloir mettre un sérieux accent sur le gore vomitif et un humour plus scato que réellement noir. Il a beaucoup de mal à y intégrer le décalage onirique du film d'origine et chacune des scènes avec le policier s'incorpore même assez mal à la sauce... Quand à la noirceur du propos sur la nature humaine, il est noyé sous une gerbe de sangria à l'urine (littéralement !) qui la rend peu perceptible.

http://img299.imageshack.us/img299/2364/cabinfever22.jpg

Comme à son habitude, Ti West, en bon geek, nous refait le coup de la citation permanente, avec ici en ligne de mire l'univers barré de Troma et de Lloyd Kaufman, sans doute un oeil sur Braindead de Peter Jackson mais aussi une amusante et longue citation de Carrie de Brian De Palma et l'introduction d'un cartoon trash plutôt original et amusant qui constituent sans doute le meilleur du film.

http://img28.imageshack.us/img28/6198/cabinfever21.jpg

Reste que l'on peine à retrouver ici ce qui faisait le plaisir de Cabin Fever et surtout ce qu'on aimait jusqu'alors dans les films de Ti West: une mise en scène tenue et créative et un hommage respectueux à ses grands maitres.
Brian De Palma a démarré comme ça, ne l'oublions pas...

click to zoom

Cabin fever 2 n'est sans doute qu'une pause régressive dans la carrière du jeune cinéaste - Il paraitrait d'ailleurs qu'il ait depuis renié le film - et heureusement son film suivant The House of the devil, tendrait à prouver que Ti West soit revenu ragaillardi de ce break pipicaca et qu'il ait de nouveau opté pour ce qui lui sied le mieux: une mise en scène tenue, des dialogues et des personnages bien écrits et une tension dramatique constante dans la plus grande sobriété.

click to zoom

Ce Cabin Fever 2: Spring Fever ne restera sans doute dans sa filmographie qu'un film de commande plutôt raté mais pas antipathique, une erreur de jeunesse, en somme...

Pardonnable... Il suffit de revoir Piranhas 2: les tueurs volants de James Cameron pour comprendre que l'erreur est humaine, que les cinéastes ont parfois pieds et poings liés et que rien ne les empêche par la suite de se faire un petit nom et une jolie petite carrière.

http://img215.imageshack.us/img215/5408/cabinfever2springfever0.jpg

Je continue donc de croire dans le talent de Ti West.

Et, si le coeur vous en dit: Bon Appétit !!!!

http://img535.imageshack.us/img535/2351/cabinfever2movie5.jpg

22 mars 2010

Bienvenus chez les Ch'tis

http://img180.imageshack.us/img180/474/tis.jpg


Dany Boon, dans son film aux plus de 20 millions d'entrée, décrivait un pays peuplé de gens simples avec le coeur sur la main et la tête bien sur les épaules.

Et bien, c'est désormais confirmé par ce score inouï du Front Nationale en pays Ch'timi...

http://img217.imageshack.us/img217/6721/lepen.jpg

Près de 22% pour la liste de Marine LePen au 2ème tour des régionales dans le Nord-pas-de-Calais, du jamais vu dans la région. Le FN bat même son propre score des présidentielles de 2002 (16,19% au 1er tour, 21,72% au 2ème).
Dans le bassin minier on dépasse souvent les 30% avec une pointe à 44% (!!!) dans le fief de Marine Le Pen à Henin-Baumont (à une trentaine de kilomètres de Lille). Près de 24% à Bergues... juste pour rigoler un peu !
14% à Lille... et près de 20% dans le bled de banlieue lilloise ou je niche, 19,29% là ou je bosse...

LA NAUSÉE !

http://img708.imageshack.us/img708/8097/lepen2.jpg

Voila donc tous les efforts de Dany Boon à nous redorer le blason et à nous faire briller l'image réduits à néant: les ch'tis redeviennent dès aujourd'hui des gros fafs bourrins et arriérés... Pour un quart d'entre eux, en tous cas...

Merci qui ?! Merci M. Eric Besson !!!!

http://img405.imageshack.us/img405/2820/ericbesson.jpg

Il est temps que je me décide à changer de région, moi...
Cap sur la Bretagne !

http://img401.imageshack.us/img401/8544/bretagne1.jpg