13 mai 2010

La crème de la crème

La flemme totale de faire plus long n'empêche pas que ces films ont grandement leur place ici et méritent même un grand coup de chapeau !

click to zoomclick to zoomclick to zoomclick to zoomclick to zoom




Persona

Un des plus grands chefs d'œuvre de Bergman, tellement Bergmanien qu'il en a été copié, pastiché, parodié et malgré tout cela, le film n'a rien perdu de sa puissance et de sa beauté et il reste très largement à la hauteur du souvenir de sa première vision.





A l'origine

Un immense film, un véritable chef d'œuvre qui réussi la prouesse de captiver sur du vent et d'offrir à Cluzet sans doute son plus beau rôle. Mise en scène foutrement inspirée et franchement brillante, sujet audacieux et un suspense dingue, au sens hitchcockien du terme, selon la définition de Chabrol selon laquelle le suspense se crée du fait que le spectateur a toujours quelques longueurs d'avance sur le récit.
Avec en guise de Mc Guffin, quelques mètres de bitume : génial, tout simplement...





6 femmes pour l'assassin

Un giallo époustouflant qui démontre à quel point Argento doit tout à Bava, une explosion de couleurs et de lumière hallucinante, une mise en scène inventive, débordante d'idée, incroyablement créative, chaque plan, chaque cadrage, chaque mouvement étant un éblouissement perpétuel.
Le génie de bava à l'état brut et un film quasiment invisible et pourtant tellement à la hauteur de son immense réputation !






Oss 117 Rio ne répond plus

Encore plus réussi que le premier opus, ce qui n'est déjà pas peu dire...

La perfection ! hilarant, brillant, bourré d'idées de mise en scène autant que de comédie, visuellement très réussi (c'est même un très bel objet...).
Dujardin incroyablement drôle.
Au diable l'avarice de rigueur s'agissant de ce genre: on peut vraiment parler de chef d'œuvre... la comédie française à son plus haut niveau !





Le Plaisir

Jamais un film n'aura si bien porté son titre :Le génie absolu et incontestable de Max Ophuls dont la caméra absolument virtuose vous enchante littéralement dans ces trois contes (pas si) moraux tirés de Maupassant.
Si j'ajoute à ce génie pur, le bonheur de trouver ici Jean Gabin, Daniel Gélin, Madeleine Renaud et Danielle Darrieux absolument délicieux et tous dans un de leurs meilleurs rôles...
Incontournable, immanquable, un must see/must have !
(Dispo à tout petit prix sur eBay dans cette édition chinoise de très bonne tenue et acccompagnée en bonus d'un commentaire de Todd Haynes tout à fait passionnant)







Voyage à deux

Chaque fois que je découvre un nouveau film de Stanley Donen, je suis frappé par la vivacité, le rythme fou et la fantaisie de sa mise en scène. Je suis aussi frappé ici par le caractère aigre doux du film qui part sur les chemins de la plus hilarante et légère comédie romantique pour nous mener sur des rivages plus amers, au bord des larmes et même en sanglots pour les plus concernés par cette belle et universelle histoire de l'érosion de l'amour.
Encore un chef d'oeuvre du génial réalisateur de Chantons sous la pluie, L'escalier et Funny Face.
Et encore un enchantement devant le spectacle perpétuel qu'offre l'incroyable et indémodable performance d'Audrey Hepburn, ici en la belle compagnie d'Albert Finney (qui reprit in extremis le rôle prévu pour Paul Newman qui déclina l'offre et qui dut bien s'en mordre les doigts) tout jeunot et tout beau.
Les bonus offerts par la sublime édition Carlotta sont d'une valeur inestimable !
Notamment la belle, passionnante, drôle et parfois très émouvante interview du merveilleux scénariste Frederic Raphael (Darling, Eyes Wide shut, Loin de la foule déchainée...) et quelques études très intéressantes sur les costumes, Stanley Donen, le tournage, etc...

Encore un must see/must have !


6 commentaires:

Thomas Grascoeur a dit…

Bonjour ! bravo pour ce blog ! tout à fait d'accord pour OSS117, Bergman et Albert Finney !

Foxart a dit…

Un grand merci à toi !

Phil Siné a dit…

ah , persona ! depuis le temps que je veux le revoir... il m'avait vraiment impressionné quand j'étais ado !

Foxart a dit…

Pareil !
Revois le tu ne seras pas déçu...
Sorti aux éditions du Monde, tu le trouveras facilement sur le net, mais je pense aussi que c'est le genre de film qu'il doit y avoir moyen de voir encore en salle à Paname

eelsoliver a dit…

tiens ? J'avais laissé un comm sur la suite d'OSS 117 et il n'apparaît pas... Bon, en même temps, ça arrive aussi parfois que certains comms laissés chez moi n'apparaissent pas.
Toujours est-il que J. Dujardin est immense dans le rôle de cet espion idiot, raciste et lourdingue. Une suite encore plus réussie que le 1er

Foxart a dit…

Oui, il m'a épaté, moi aussi !