17 mai 2010

My own private Palme d'or 1999-2009



Sous influence Orloffienne, et comme - en effet - les choix des jurys de Cannes sont souvent contestables, il est temps en toute vanité et en parfaite subjectivité de REfaire (ou pas) la distribution des prix... En toute malhonnêteté intellectuelle, évidemment, puisque, contrairement aux vrais jurys de Cannes, je n'ai pas vu tous les films en compét', forcément, et qu'en parfait dictateur de moi même, je décide tout seul, sans me faire chier à dealer avec les avis d'autres membres actifs ou passifs... So...
Avec en prime une petite redistribution des cartes pour d'autres prix, éventuellement...

And the winner is....!!!!

2009


J'ai une telle aversion pour le cinéma d'Haneke en général, sauf rares exceptions, que j'ai fait le choix de boycotter cette palme... Et mon choix, sans hésiter va au plus beau film de toute cette sélection, l'hallucinant Antichrist de Lars Von Trier, non seulement Palme d'or, mais aussi Oscar, César, Goya, Felix, Ours d'or etc... car tout simplement le meilleur films du monde en 2009.


La vraie Palme

2008



Même si le film de Cantet - Entre les murs - est plutôt réussi et juste...
Même si j'aime beaucoup Le Silence de Lorna des Dardenne (Grand prix et prix d'interprétation féminine), L'Échange d'Eastwood (Prix du scénario) Valse avec Bashir (Prix de la mise en scène), mon choix va au brillantissime Un Conte de Noël qui méritait bien mieux que ce bizarre prix octroyé à Deneuve...
Mais je n'ai toujours pas vu Two lovers... alors... un doute subsiste...



la vraie palme

2007



Entre Zodiac (Prix de la mise en scène, Death Proof (Prix de la mise en scène ex aequo) et Persepolis (Grand prix) mon coeur balance, mais il a toujours battu plus fort pour Les Chansons d'amour... Alors Palme du coeur, ce coup ci !



La vraie Palme

2006



Envers et contre tous j'aime beaucoup Le Vent se lève mais, sans hésiter, ma Palme revient au Labyrinthe de Pan, que je ne me lasse pas de revoir et qui m'éblouit chaque fois de son génie, sa poésie, sa noirceur et sa beauté.


la vraie Palme

2005



Cette fois bingo, les Dardenne ne supportent aucune concurrence et L'Enfant est une palme incontestable, malgré les superbes efforts de History of violence (Grand prix et prix de la mise en scène), Sin City (Prix de la meilleure contribution technique), Peindre ou faire l'amour (Prix du scénario) et Manderlay (Prix du jury)...



2004


Comment le jury a-t'il pu passer à coté de Nobody Knows ???
(Et tant pis pour Exils de Tony Gatlif... prix de la mise en scène, du coup..)




La vraie Palme


2003



Petite sélection cette année et la Palme ne fait aucun doute. Le jury ne pouvait pas se tromper en la remettant à Elephant...
Même le très beau Dogville (Grand prix) en compét' cette année là ne lui arrivait pas à la cheville...



2002



Le Pianiste de Polanski est bien là où il est, j'adore ce film mais un petit ex-aequo avec Ivre de femmes et de peinture (Grand prix) ou Le Fils (prix de la mise en scène), aurait été envisageable...
Et puis, j'adore Marie-Jo et ses deux amours (Triple prix d'interprétation et meilleur scénario) , grand oublié du palmarès cette année là...



2001



Il est vrai que Mulholland drive (Grand Prix & Prix de la mise en scène) est un sérieux concurrent mais le film de Moretti est un vrai chef d'oeuvre également, un film totalement bouleversant et sans doute plus "fragile" que le film de Lynch, il est bon de se dire que l'éclairage de Cannes a braqué sur lui le festival lui aura porté bonheur... Le film de Lynch s'éclaire tout seul et trace depuis sa route tout seul tel un ovni dans la nuit !



2000



J'aime beaucoup Dancer in the Dark (Prix de la mise en scène) mais Esther Kahn est un film immense qui ne méritait vraiment pas de repartir sans cette palme qui lui revient de droit !
Quand à Eureka (Grand prix), Les destinées sentimentales et The Yards qui repartent bredouille cette année là... incompréhensible !!!
Et tant qu'à filer un prix à Yi Yi, autant lui filer la palme...
C'était qui déjà le président en 2000 ?

Ah, oui, ok, d'accord, Luc Besson... j'ai rien dit alors...
C'était comment l'ambiance dans le jury cette année là ?? lol



La vraie Palme

1999



Cronenberg président et le palmarès le plus controversé et pourtant audacieux qui soit...
Pour le jury Rosetta palmé...
Pour moi Rosetta indeed...
Qui d'autre ?

A suivre, bientôt, les années 90...

En attendant: DO IT YOURSELF ! archives du festival en cliquant sur ce lien...

16 commentaires:

Dr Orlof a dit…

Je vois que tu es plus souvent d'accord avec les jurys officiels que moi. Ceci dit, nous avons un film sur lequel nous nous retrouvons ("Elephant", et je crois que celui-là fera l'unanimité pour 2003) et un énorme désaccord qui est, bien entendu, "les chansons d'amour" que je déteste...
Et Wong Kar-Waï, c'est quand même mieux que Gatlif et Desplechin, non? :)

Foxart a dit…

Oui, c'est vrai, je suis plus souvent d'accord que toi, j'avais noté ça.
Je savais bien que tu détestais Les Chansons d'amour mais pour ma part je n'aime pas beaucoup Wong Kar Wai en général et 2046 est sans doute celui que je déteste le plus...
Un de mes plus mauvais souvenir d'agacement et d'ennui mélangés au cinéma !

Donc non, je préfère Gatlif et Desplechin, de très loin ;-)

selenie a dit…

Très bonne idée d'article... Je vais y penser :)

Sinon je dois dire que je comprends tes choix mais je pense que mes choix seraient parfois un peu différent avec un bon 50/50

Foxart a dit…

J'ai hâte de lire ça !
n'oublie pas de venir me prévenir quand tu auras publié tes palmes !

Foxart a dit…

Et puis, rendons à César: l'idée n'est pas de moi, comme je le dis dans l'article

eelsoliver a dit…

Comme toi, j'ai bcp aimé Antichrist même si je voue (encore une fois, comme toi) une certaine aversion pour ce réalisateur. Pour le labyrinthe de Pan, je te rejoins totalement: superbe film ! J'espère qu'un jour tu auras l'occasion de voir un film comme santa sangre.

Foxart a dit…

Ah bah nan !!!
Je n'ai aucune aversion pour Von Trier, bien au contraire, j'adore même ses films, la plupart du temps.
Tout au plus un peu de méfiance parce que ses projets ne sont pas toujours d'une honnêteté totale, mais, non.
J'aime Lars Von Trier !
Je suis même très admiratif de Epidemic, Les idiots, Europa, Dogville et évidemment totalement dingue d'Antichrist.

Pour Santa Sangre, je l'ai déjà acheté en DVD, dans la superbe édition collector de Wild Side, il y a près d'un an mais pour le moment, l'occasion de le voir ne s'est pas encore présentée...
Mais j'avais déjà lu ici et là que c'était un de tes grands films cultes.
J'ai vu La Montagne magique, par contre, et j'ai trouvé ça hallucinant et très rigolo.

eelsoliver a dit…

alors si tu as santa sangre, regarde le d'urgence, j'attends une chro' ici avec impatience.

Phil Siné a dit…

bon il y a quand même quelques palmes qui correspondent... en même temps pour "elephant" c'était obligé !
et pour "le conte de noel" et "les chansons d'amour", aaah, si seulement... ;)
l'idée est plutôt marrante en tout cas !

pinksataniste a dit…

Ca me fait plaisir qu'Haneke soit méprisé. Ca commence bien. De là à cautionner la palme accordée aux "Chansons d'amour"... Bon divertissement au demeurant, bien plus charmant qu'un Klapisch avec pourtant des ingrédients similaires (..). Idem pour "le pianiste". Mais d'accord évidemment pour "le labyrinthe de pan", pas vu depuis longtemps... Je n'ai vu aucune autre de tes palmes.

Foxart a dit…

Pour moi (et je ne suis pas le seul...) Les Chansons d'amour n'est pas un aimable divertissement, il est un chef-d'oeuvre et un film qui m'a totalement bouleversé et me bouleverse à nouveau à chaque vision...
J'ai même un peu de mal à le revoir dernièrement car il me chamboule trop !
Je l'ai vu le jour de sa sortie tout au début du festival de Cannes et j'étais intimement persuadé qu'il repartirait sinon avec la palme, tout au moins avec un prix important... et puis peau d'zobi... rien !!!


Pour Haneke, j'aimais bien les tous premiers films mais j'ai trouvé ses préchi précha d'instit' totalement grotesque et assommants à partir de Funny Games, qui est pour moi un film absolument con et risible...
La pianiste, dans ce domaine atteint carrément des sommets, j'étais plié en deux pendant la moitié de la projection (d'ailleurs, la salle -quasi pleine - riait beaucoup également...)et je me suis copieusement emmerdé le reste du temps.

J'ai été agréablement surpris par Caché qui me parait un peu plus honnête et que je n'ai vu que par hasard en télé.
Pour les autres, depuis La Pianiste, j'ai fait une croix sur Haneke...

Et pour les autres films palmés, je ne saurais trop te conseiller de les découvrir.

heavenlycreature a dit…

Très bonne idée que j'ai bien envie de copier ;-)
Par rapport à tes votes je ne devrait te suivre que sur deux films, le déjà palmé et brillant "Elphant" et le superbe "Labyrinthe de Pan"... par contre au risque de te chagriner un peu, le Desplechin m'a plutôt ennuyé, le Honoré m'a bien agacé et j'aime bien les films des Dardenne mais, ce n'est pas non plus le genre de cinéma qui me boulevers... @ plus!

Foxart a dit…

Erratum !!!!

Il m'avait echappé qu'en 2004, Nobody Knows était en compét', voila qui eclipse donc sérieusement Exils...

Je rectifie donc...

pierreAfeu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
pierreAfeu a dit…

Si certains de tes choix me laissent perplexe (je suis plutôt de ceux qui ont aimé Antichrist, mais je n'irai pas jusqu'à la Palme), la plupart me semblent très honorables (même quand ce ne sont pas les miens : Le labyrinthe de Pan est un film génial). Par contre non, et doublement non pour le didactique, artificiel et totalement dépourvu d'émotion Un conte de Noël (et ce, malgré une mise en scène magistrale) et pour les niaiseuses et très artificielles elles-aussi Chansons d'amour... Et sinon, Fish tank et Red road d'Andrea Arnold, tu connais ? ;-)

zizi a dit…

bon sang, mais j'en connais à peine plus de la moitié. qu'est-ce que j'ai foutu toutes ces années ? bon alors rosetta, c'est sûr ! je m'en souviens comme si je l'avais vu hier. mais antichrist il partait quand-même un peu en couille dans la seconde partie, non ?