11 mai 2010

Palmarès des Gérard 2010

Les mauvais points du cinéma français salutairement distribués hier sur Paris Première.
L'hilarant palmarès :

http://www.youhumour.com/123images/img_blog/2732.jpg

> Gérard de l’acteur qui vient manger le pain des français :
Sergi Lopez dans Partir

> Gérard du film avec des petits chiens ou des grosses chiennes :
Coco avant Chanel de Anne Fontaine avec Audrey Toutou

> Gérard de la grosse comédie qui tache comme on en tournait du temps des Charlots avec Paul Préboist et Alice Sapritch , sauf qu’on est en 2010 :
Le Baltringue avec Vincent Lagaf

> Gérard de Madame la Grande Actrice qui va s’encanailler dans une comédie de ploucs pour casser son image de vieille bourgeoise coincée du cul :
Carole Bouquet dans Protéger et servir

> Gérard du film pas nul, mais pas bien. Pas nul, hein. Mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez ?
Gainsbourg (Vie héroïque) avec Eric Elmosnino

> Gérard de l’acteur qui a un nom de maladie :
Anna Mouglalis

> Gérard du film qui parle d’une meuf qui fait moyennement envie, et du coup le film bah c’est pareil :
Mademoiselle Chambon avec Sandrine Kiberlain

> Gérard de l'acteur que c’est pas qu'on l'aime pas, mais on en a un peu marre de voir sa gueule partout :
Kad Merad

> Gérard du titre gay :
Ne te retourne pas de Marina De Van

> Gérard du film vraisemblablement adapté d’un article de Marie-Claire :
Une Semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) avec Mathilde Seigner

> Gérard de l’acteur dont on espère qu’il aura jamais de premier rôle quand on voit comment il se débrouille avec les seconds :
Manu Payet dans RTT

> Gérard du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé :
Luc Besson avec Arthur et la vengeance de Maltazard (après Angel-A , Le Cinquième élément …)

> Gérard du film que quand tu vas le voir, dans la salle, t’as l’impression d’être dans un wagon du RER D un samedi soir à Villiers-le-Bel :
Banlieue 13 ultimatum de Patrick Alessandrin

> Gérard de l’actrice dont le mari s’est tellement couvert de ridicule que ses réseaux ne lui permettent plus le plus petit rôle, pas même un tapin dans le film de Lagaf' :
Arielle Dombasle dans rien

> Gérard de l’actrice qui ne bénéficie définitivement pas des réseaux de son beau-frère :
Valeria Bruni-Tedeschi dans Les Regrets

> Gérard du désespoir féminin :
Virginie Efira dans Le Siffleur

> Gérard du désespoir masculin :
Franck Dubosc dans Cinéman

> Gérard du plus mauvais film :
Cinéman de Yann Moix

21 commentaires:

eelsoliver a dit…

il est juste énorme cet article ! Faudrait que je pense à faire un billet quasi similaire...
Je suis d'accord avec tout, sauf pour le film sur Gainsbourg. Mention spéciale à cinéman comme le film français le plus nul... de ces... allez... 20 dernières années !

Foxart a dit…

Moi aussi j'adore Gainsbourg, vie héroïque qui est un vrai chef d'oeuvre, pour moi.

Pas vu Cinéman, par contre... pas maso !
Podium m'avait largement convaincu de ne plus jamais voir un film de Moix...

Je trouve juste un peu tristounet qu'aucun des lauréats n'ai eu l'humour d'aller chercher son prix...

eelsoliver a dit…

oui c'est dommage: en même tps, ça montre finalement leur absence d'humour. Pourquoi je pense à Dubosc ???

Foxart a dit…

J'sais pô ?! lol

Moi, j'aurais vraiment trouvé marrant que Sergi Lopez aille revendiquer son Gérard, ou Carole Bouquet, ou Kad Merad...

Par contre je trouve très con et très injuste le Robert de Valeria Bruni Tedeschi, qui est absolument magnifique dans ce film comme chaque fois et si le gag consiste juste à évoquer le couple présidentiel... bah, ça ne pisse vraiment pas très loin !
J'ai bien aimé Coco avant Chanel, aussi...
Mais bon, en même temps, il serait vraiment salutaire, afin de retirer au cinéma français le balai qu'il a dans le cul, d'institutionnaliser encore davantage cette "cérémonie"...
Pourquoi, par exemple, ne pas la programmer la même semaine que les Césars, histoire de créer le buzz et de faire en sorte que les acteurs et cinéastes soient peut-être plus dispo pour s'y rendre...
D'autant que le prix lui même est très chouette... Vaut mieux choper un Gérard qu'une victoire de la musique par exemple ! lol

Foxart a dit…

Pour mémoire, Palmares 2009:

Gérard de l'erreur de casting :

- Richard Berry reprenant le rôle de Lino Ventura dans l'Emmerdeur


Gérard de la feignasse tellement décontractée du gland qu'elle recycle un de ses vieux sketchs pour faire un film d'1h30 :

- Gad Elmaleh pour Coco


Gérard du réalisateur qui fait toujours le même film, mais en un peu moins bien à chaque fois :

- Agnès Jaoui pour Parlez-moi de la pluie, un peu moins bien que Comme une image , un peu moins bien que Le Goût des autres .


Gérard du film qui a un nom de vieille :

- Séraphine de Martin Provost


Gérard du film qui voulait sortir en douce pendant l'été mais heureusement on a l'oeil :

- La Fille de Monaco de Anne Fontaine


Gérard de l'actrice pas très douée mais qu'on se mettrait bien sur le zguègue, pas vrai les gars ? :

- Vahina Gioccante dans Secret défense


Gérard de l'actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari :

- Arielle Dombasle dans la Possibilité d'une île


Gérard du film pour lequel avant d’y aller t’avais un doute et après, une certitude :

- L’Emmerdeur de Francis Weber


Gérard de l’acteur qu'on engageait au départ parce qu’il était moche et que c’était rigolo, mais dont on a fini par faire un sex symbol en lui faisant porter un pull à col en V à même la peau et une barbe de trois jours, alors qu’objectivement, il a toujours la même gueule :

- Jean-Paul Rouve dans Sans arme, ni haine, ni violence


Gérard du titre Max Pécas :

- Les Randonneurs à Saint-Tropez de Philippe Harel


Gérard du réalisateur ou de l’acteur qui parle de son film comme si c’était le dernier Fellini alors que même toi tu fais mieux avec ton Nokia et trois copains bourrés :

- Francis Huster pour Un Homme et son chien


Gérard du désespoir féminin :

- Catherine Deneuve dans Cyprien


Gérard d'honneur :

- Antoine de Caunes


Gérard du désespoir masculin :

- Cali dans Magique


Gérard du plus mauvais film :

- Cyprien de David Charhon

Foxart a dit…

2008

Gérard du film où on sait pas si on s’en va, si on revient, ou alors quoi ?
Pars vite et reviens tard

Gérard de l’acteur qui aurait vraiment mieux fait de continuer à faire des sketches
Jean-Paul Rouve

Gérard de l’actrice que les journalistes s’obstinent à appeler « mademoiselle » alors qu’elle a plutôt une tête à ce qu’on l’appelle « mémé »
Catherine Deneuve

Gérard du mauvais timing
Taxi 4 (Samy Naceri se trouvait en prison durant la promo)

Gérard de l’ersatz
Clovis Cornillac (le « Bruce Willis français » dans Scorpion)


Gérard du plus mauvais animal dans un rôle d’animal
Jean-Paul Rouve (Ce soir, je dors chez toi)

Gérard de la compromission alimentaire
Alexandre Astier (Astérix aux jeux Olympiques)

Gérard du film dont on a appris l’existence en préparant les catégories des Gérard
Très bien, merci

Gérardu du filmu roumanescu
Patru luni, trei saptamani si doua zile de Cristian Mungiu

Gérard du désespoir masculin
Franck Dubosc (Astérix aux jeux Olympiques)

Gérard du désespoir féminin
Monica Bellucci (Le deuxième souffle)

Gérard du plus mauvais film de l’histoire du cinéma en 2007
Astérix aux jeux Olympiques

Gérard de l’actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari
Arielle Dombasle

Il me semble bien me souvenir que Thomas Langman était venu chercher son prix...

Foxart a dit…

* Plus mauvais film avec Clovis Cornillac : PolterGay

* Plus mauvais film dont personne n’a entendu parler : Le Concile de Pierre ( de Guillaume Nicloux, avec Monica Bellucci !)

* Plus mauvais membre de la famille Depardieu : Gérard Depardieu dans Quand j’étais chanteur

* Plus mauvaise réplique : "Ah ben ça alors !" : Audrey Tautou apprenant qu’elle est la descendante de Jésus dans The Da Vinci code

* Pire compromission alimentaire : Thierry Lhermitte dans Incontrôlable

* Plus mauvais gamin horripilant : Jean-Baptiste Maunier dans Le Grand Meaulnes

* Plus mauvais acteur ou réalisateur de 2005 qui du coup n’a pas pu tourner en 2006 : Titoff

* Plus mauvais scénario philatélique (qui tient sur un timbre-poste) : Incontrôlable par Raffy Shart

* Pire massacre d’une oeuvre originale : Le Grand Meaulnes

* Plus mauvais film a sortir en 2007 dont on suppose ou souhaite qu’il ne « rencontrera pas son public » : Gomez et Tavares, la suite

* Plus mauvais acteur : Christian Clavier dans L’Entente cordiale

* Plus mauvaise actrice n’ayant pas encore couché,enfin,plutôt tourné avec Luc Besson : Monica Bellucci dans Napoléon et moi

* Plus mauvais film : Les Bronzés 3 amis pour la vie de Patrice Leconte

Plus mauvaise actrice bénéficiant des réseaux de son mari : Arielle Dombasle dans Nouvelle chance

Foxart a dit…

Euh, ça c'était 2007...

Foxart a dit…

Et le tout premier palmarès en 2006:


Plus mauvais acteur
Michael Youn dans Iznogoud


Plus mauvaise actrice

Arielle Dombasle dans Le Courage d’aimer


Plus mauvais acteur ou actrice fils ou fille de

Arthur Jugnot dans Cavalcade


Plus mauvais film
Iznogoud de Patrick Braoudé


Plus mauvais film avec Jacques Villeret après la mort de Jacques Villeret

Iznogoud

Plus mauvais film avec Jean Dujardin
Il ne faut jurer de rien


Plus mauvais réalisateur
Patrick Braoudé pour Iznogoud


Plus mauvais scénario original ou adaptation

Angel-A par Luc Besson


Plus mauvaise production, plus mauvaise réalisation ou plus mauvais scénario de Luc Besson

Le Transporteur 2


Plus mauvais film étranger

Et si c’était vrai de Mark Walters

Plus mauvaise prestation d’un membre de la famille Birkin
Lou Doillon dans La Vida perra de Juanita Narboni



Plus mauvaise tentative d’un comique dans un rôle dramatique « à la Coluche dans Ciao Pantin »
Elie Semoun dans Aux Abois


Plus mauvais membre du Splendid

Christian Clavier dans l’Antidote


Plus mauvaise actrice agaçante

Maïwenn Le Besco dans Le Courage d’aimer


Plus mauvaise actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari
Arielle Dombasle dans L’Ensemble de son œuvre

Foxart a dit…

En 2009, David Charron était également venu chercher son Gérard du plus mauvais film...

La Classe !

Foxart a dit…

Tous les nominés du Gérard de l’acteur qui a un nom de maladie cette année:

Anna Mouglalis

Sabine Azéma
Niels Arestrup
Denis Podalydès
Serge Hazanavicius
Roschdy Zem

LOL !!!

Phil Siné a dit…

extraordinaires les catégories !! j'adore... je ne connaissais pas et je n'ai pas paris première ouiiin ! (m'enfin j'imagine que les gens n'étaient pas présents pour revenoir leurs... moellons ?)
je regretterais presque de ne pas être allé voir cineman...
par contre je m'insurge pour la citation de "gainsbourg" et "mademoiselle chambon" !! bouh !!

Lud a dit…

Salut Mr Foxart !
Ça faisait un moment que je n'étais pas passé faire un tour, me demandais si ce blog existait toujours ! Fort heureusement !

Excellents ces Gérard 2010 !
Et merci de nous rafraichir la mémoire avec le palmarès des années précédentes !

@ bientôt !

LuD

Foxart a dit…

hé oui ! toujours vivant !

A bientôt ;-)

pinksataniste a dit…

J'aime tout particulièrement le "Gérard de l'actrice coincée du cul qui vient s'encainailler dans une comédie de ploucs", ayant remarqué que jusque-là personne ne relevait le phénomène (Deneuve chez Cyprien, Bouquet dans Protéger).
Je suis d'accord avec l'ensemble des titres, quoi que certains me paraissent abusif, notamment pour Coco avant Chanel. Les Gérard de l'actrice "qui a un nom de maladie" et celui du "titre gay" sont les plus drôles ; ils ne servent absolument à rien, et justement !

Foxart a dit…

Oui, moi aussi !

Mais j'espère que tu as vu les autres nominés pour le nom de maladie, ça m'a offert une bonne tranche de rire !

Foxart a dit…

Ceci dit, pour Cyprien, je l'ai vu sur Canal il y a deux jours et honnêtement, Deneuve est sans doute, avec Léa Drucker, la seule chose à sauver du désastre.

pinksataniste a dit…

Oui mais aucun souvenir. Sauf Anna Mouglalis justement.
Je veux bien te croire pour Deneuve dans Cyprien, mais je pense que le décalage annihile tout..

Foxart a dit…

Sabine Azéma
Niels Arestrup
Denis Podalydès
Serge Hazanavicius
Roschdy Zem

Pour Deneuve, je ne suis pas du tout d'accord pour la raison qu'elle a toujours depuis ses premiers films participé à des comédies populaires...
Après les films sont ce qu'ils sont, certains furent des nanards et d'autres des chef d'œuvres, mais elle y est toujours parfaite. De plus, le décalage, dans Cyprien ou Palais Royal n'est pas vraiment réel puisqu'elle y joue la reine mère dans les deux cas lol

Pour mémoire:

# 1956 : Les Collégiennes de André Hunebelle - une petite collégienne
# 1959 : Les Petits Chats de Jacques R. Villa
# 1960 : L'Homme à femmes de Jacques-Gérard Cornu - Catherine
# 1961 : Les Parisiennes de Marc Allégret - Sophie dans le sketch : Sophie
# 1963 : Les Plus Belles Escroqueries du monde de Claude Chabrol - L'acheteuse dans le sketch : L'homme qui vendit la tour Eiffel
# 1964 : La Chasse à l'homme de Edouard Molinaro - Denise
# 1964 : Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca - Isabelle
# 1965 : La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau - Marie
# 1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy - Delphine Garnier
# 1967 : Benjamin ou les Mémoires d'un puceau de Michel Deville - Anne
# 1972 : L'Événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune de Jacques Demy - Irène de Fontenoy
# 1973 : Touche pas à la femme blanche ! de Marco Ferreri - Marie-Hélène de Boismonfrais
# 1974 : Zig-Zig de László Szabó - Marie (elle y chante Zig Zig et Cette étoile, mon étoile)
# 1975 : Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau - Nelly
# 1983 : L'Africain de Philippe de Broca - Charlotte
# 1985 : Pourvu que ce soit une fille (Speriamo che sia femina) de Mario Monicelli
# 1987 : Agent trouble de Jean-Pierre Mocky - Amanda Weber
# 1995 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda - Participation en "star fantasme"
# 1999 : Belle-maman de Gabriel Aghion - Léa + Chanson Joyeux anniversaire maman
# 2001 : Huit Femmes de François Ozon
# 2001 : Absolument fabuleux de Gabriel Aghion - Participation en spectatrice au défilé
# 2002 : Au plus près du paradis de Tonie Marshall - Fanette
# 2005 : Palais Royal ! de Valérie Lemercier - Eugénia
# 2008 : Mes stars et moi de Lætitia Colombani - Solange Duvivier
# 2009 : Cyprien de David Charhon - Vivianne
# 2009 : Bancs publics (Versailles Rive-Droite) de Bruno Podalydès - La cliente à l'armoire

pinksataniste a dit…

Ah oui, "Belle maman", dans le genre grosse tâche (c'était le seul bon point)... Je n'avais pas remarqué sa présence dans l'adaptation d'AbFab (gentil navet destiné à toutes les familles de comateux profond le jour de l'an).
Je ne connais pas les plus anciens, mais "Huit femmes" se distingue tout de même de la liste, non ?

Foxart a dit…

Il n'est pas le seul...
Plein de bons films parmi ces comédies (Palais Royal, La vie de chateau, L'événement le plus important...) et même quelques chefs d'œuvre du genre (Les demoiselles... Le Sauvage...)