15 mai 2010

Underworld



click to zoomclick to zoomclick to zoom


En 1879, dans une région déserte des Badlands dans le Dakota, quelques fermiers et militaires s'associent pour partir à la recherche d'une famille disparue. Suspectant en premier lieu les indiens d'avoir enlevé cette famille, ils vont découvrir quelque chose de plus terrifiant et de pas tout à fait humain...



A mi chemin de La Prisonnière du désert et d'un film de monstre à la Descent, The Burrowers de J.T. Petty était d'abord écrit pour devenir une mini série de 6 épisodes (quel dommage qu'elle n'ait pas vu le jour !) et sera finalement réduit à ce "petit" film de série B de 96 minutes à l'univers véritablement décalé et au scénario aussi original que drôlement bien écrit.



Le film, outre le fait qu'il soit foutrement bien mis en scène, très élégamment photographié et merveilleusement interprété par des comédiens très haut de gamme, impose une atmosphère tout à fait unique (sauf erreur de ma part...) dans le panorama de la série B d'horreur US.

Il impose un rythme très lent, travaille énormément sur l'obscurité, préserve aussi longtemps que possible le mystère qui entoure ces inquiétantes disparitions et ressemble davantage à un western-road-horror movie qu'à un film d'horreur classique.



Il faut saluer aussi le propos parallèle du film, politiquement très violent, évoquant explicitement et à de nombreuses reprise la barbarie de la colonisation de ce pays, le génocide des indiens, la torture, la traite des nègres et les désastres écologiques causés par l'homme blanc.

Entendons nous bien, The Burrowers n'est pas un film à thèse et il s'agit bien la d'une excellente série B horrifique de base. Mais celles ci ne sont jamais aussi bonnes à mon gout que quand - à l'instar des grands maitres que sont Carpenter, Cronenberg ou Romero, elles offrent un sous-texte politique, social ou philosophique qui permet d'en enrichir quelque peu la vision et de sortir du simple divertissement sans fond.



The Burrowers s'avère donc une très bonne surprise, injustement méprisée lors de sa présentation à Gérardmer en 2008 et tristement condamné à une seule sortie US direct to DVD. Le film impose tellement le fait que Western et Horreur semblait deux genres faits pour s'épouser que l'on peut s'étonner en voyant cette belle réussite, que ces deux genres n'ait pas plus souvent copulé par le passé. Et ça n'est là qu'un de ses mérites...


Seul bémol, le budget visiblement restreint semble avoir empêché en post-production un travail plus soigné concernant les effets numériques sur les créatures ce qui est d'autant plus regrettable que celles ci sont vraiment très originales et intéressantes... mais devant tant d'autres qualités, l'indulgence semble de mise.

A découvrir, donc !

Disponible en DVD Zone 1 US ici avec sous titres anglais et espagnols et en Zone 2 UK sans aucun sous-titres (comme d'hab', merci les anglais !), ici...


6 commentaires:

eelsoliver a dit…

je connais juste ce film de nom mais étant fan de films d'horreur, j'en prends bonne note.

Foxart a dit…

Cadeau !

Et en VOSTF, en prime !!!

http://www.megaupload.com/?d=0P1JVFBX

eelsoliver a dit…

thank you very much !

Foxart a dit…

You're welcome ;-)

pinksataniste a dit…

J'avais lu ton article et ça m'intéressait. Depuis je me suis renseigné, et le film divise vraiment ; il est surtout quasi inconnu, c'est à peine s'il a sa fiche sur allociné. Mais l'idée et le contexte sont intéressantes, tout au moins en valent la peine sur le papier..

Foxart a dit…

Oui, en effet le film n'est pas épargné par la blogosphère, mais j'avoue que je comprends mal les critiques que j'ai pu lire ici et là...
Le film est pour moi une très bonne surprise, au contraire et je trouve qu'il mérite amplement d'être découvert par tous les amateurs de ce genre de série B.

Il n'existe malheureusement pas disponible en Zone 2 avec sous titres français, d'où la présence ici (au dessus) d'un lien megaupload pour l'obtenir via piratage, si ça t'intéresse.