12 septembre 2010

Cher ChaCha,



Je vous ai beaucoup aimé pour votre humour ravageur et votre gout très prononcé pour l'ironie et la bonne vanne... Votre dernière n'est pas vraiment à la hauteur de votre réputation. Elle est même pour le coup assez mauvaise.
Je ne crois pas avoir connu un cinéaste plus sympathique que vous, goguenard, poilant mais surtout très talentueux... Des navets, de votre propre aveu, vous en avez réalisé une flopée... Mais l'essentiel de votre œuvre reste très fréquentable et elle fut éclairée régulièrement de très grands films et même parfois de quelques fulgurances touchant au chef d'œuvre.



Une œuvre aussi copieuse et généreuse ne pouvait certes être sans échecs, mais vous avez indéniablement marqué cette génération de la Nouvelle Vague et le cinéma français de vos satires féroces de la bourgeoisie, de vos études de mœurs au vitriol et de quelques drames magnifiques, polar vinaigrette ou comédies acides, devenus depuis de véritables classiques (Que la bête meure, Le Boucher, Une affaire de femmes, Madame Bovary, Docteur Popaul, Violette Nozières, La cérémonie, Merci pour le chocolat, Landru...j'en passe et des meilleurs !).
La dernière fois que je vous avais vu et ADORÉ, c'était dans votre hilarante et inattendue apparition dans le merveilleux Gainsbourg, vie héroïque, de Joan Sfarr, reprenant à la volée et avec délice un rôle initialement prévu pour... Catherine Deneuve...
Votre bonhommie, votre réputation de gourmet, de jouisseur, votre érudition, aussi et notamment en matière de cinoche, faisaient de chacune de vos interventions des moments délicieux, riches, précieux autant que drôles...



Vous avez contribué à faire émerger des acteurs inoubliables, tels que Jean-Claude Brialy, Stéphane Audran, Bernadette Lafont... Et vous avez offert à la grande Huppert quelques uns de ses plus beaux rôles...

Je n'ai toujours pas vu (honte sur moi !) ce qui restera désormais votre dernier film au cinéma, Bellamy, mais je vais me faire ça rapido...



Truffaut, Demy, Louis Malle & Eustache disparus prématurément... Rouch, Rohmer et Claude Berri dernièrement... La Nouvelle Vague se vieillit et s'éteint doucement... Rivette, Rozier, Resnais, Godard et Varda doivent désormais se sentir bien seuls et un peu serrer les fesses...
Huppert doit se sentir orpheline... Et j'avoue partager amèrement ce sentiment...
J'aurais bien aimé finir sur une boutade pour vous revoir vous marrer dans vos moustaches... Mais je n'y arrive guère... désolé... Car votre mort me fait vraiment trop chier et je lui dis bien des choses !!!


6 commentaires:

eelsoliver a dit…

Ce n'est pas forcément le cinéma qui me touche le plus mais je lui reconnaissais un gros talent. Encore un grand qui nous quitte... RIP !

selenie a dit…

Très bel hommage

FredMJG a dit…

La marée est bien basse. Et tu le dis bien joliment.

Phil Siné a dit…

un bien bel hommage... oui, les survivants de cette génération de cinéastes commencent à se faire rare... c'est d'autant plus dommage quand dans les cas de rohmer et chabrol, ils continuaient à faire de très bons films... le plus rageant, c'est quand on en voit d'autres, comme lelouch, continuer à faire des films... grumpf !

Foxart a dit…

Merci à tous... et Phil... Lelouch has always been & will always be Lelouch... On peut au moins lui accorder ça lol

Foxart a dit…

Phil> Euh... Entretemps j'ai vu Ces Amours là...
Et je suis un peu plus en phase avec toi lol