04 octobre 2010

Froid comme la mort



Arthur Penn vient de lâcher l'affaire lui aussi... décidement, série noire en ce moment, après Corneau, Curtis, Chabrol... fait pas beau temps en ce moment...

Penn était certes un cinéaste reconnu mais il m'a toujours semblé un poil mésestimé dans l'histoire du cinéma.
la faute à une filmo certes inégale, mais jamais honteuse.
Il me parait pourtant qu'il fut un des cinéastes les plus brillants de sa génération, autant par son immense talent de conteur que par son art savant du montage et son sens inouï de l'ellipse. On peut aussi lui accorder un véritable don pour diriger les acteurs comme personne et à en tirer "l'huile essentielle".
Dustin Hoffman, capable souvent du pire autant que du meilleur trouva sans doute dans Little Big man son plus beau rôle et un de ses plus grands films.
Brando (2 fois !), Redford, Beatty, Newman, Hackman (3 fois), Woods, Nicholson, Jane Fonda, Anne Bancroft, Faye Dunaway, Mary Steenburgen lui doivent aussi beaucoup et il révéla un acteur exceptionnel mais totalement méconnu, Craig Wasson à qui il offrit son plus beau rôle dans un film qui reste aujourd'hui encore son plus grand chef d'oeuvre et l'un de mes films de chevet: l'immense et bouleversant Georgia (Four friends) revu récemment sur Arte et seulement disponible en DVD zone 1 US...



Un très grand vient donc de nous quitter dont l'oeuvre me semble encore à découvrir vraiment, à défricher et à réhabiliter, y compris pour ses films mineurs, aimables polars ou thrillers de série B infiniment plus fréquentables que certains chef d'œuvres autoproclamés du genre.

2 commentaires:

FredMJG a dit…

Ah ben je vois que tu persistes et signes pour Georgia (on my mind)...
Le portrait qu'en avait fait Citizen Poulpe était pas mal du tout (lien sur mon petit post entre deux vidéos)

Foxart a dit…

Ah Georgia est un de mes films de chevet, un de ceux qui a marqué mon adolescence et qui n'a rien perdu de son charme et de sa force maintenant que je vieilli alors que lui ne prends pas une ride !