06 octobre 2010

La nuit d'une madame

4 commentaires:

pinksataniste a dit…

Ces gens importants deviennent agaçants, à tous partir les uns après les autres. Qu'ont-ils à se précipiter ?

Peace Love And Barricades a dit…

Si les renards s'y mettent....Vas-y ma Colette, vogue donc :

"Un jour les voyous de Marseille
M'ont fait goûter à leur bouteille
Au fond d'un bistrot mal famé
Où j'attendais de m'embarquer
Ils m'ont raconté leurs voyages
Et de bastringue en bastingage
Ils m'ont saoulé de tant de bruit
Que je ne suis jamais parti


Marseille, Tais-toi Marseille
Tu cries trop fort
Je n'entends pas claquer
Ses voiles dans le port

Je vais lire devant les agences
Les noms des bateaux en partance
C'est fou, je connais leurs chemins
Mieux que les lignes de ma main
Adieu les amours en gondole
Les nuits de Chine, les acropoles
La terre de France à mes souliers
C'est comme des fers bien verrouillés

Je vends mon histoire aux touristes
On fait des sous quand on est triste...
Les escudos et les dollars
Rien de meilleur pour le cafard
Pourtant j'ai toujours dans ma poche
Un vieux billet qui s'effiloche
C'est tout mon rêve abandonné...
Je n'ose pas le déchirer."

Phil Siné a dit…

oh non, je ne suis pas d'accord pour la fin d'oncle boonmee ! mais je trouve ça scandaleux aussi de la part de tous ces critiques qui ont descendu le film... j'espère en tout cas que ça ne t'a pas découragé pour enfin visionner ton dvd de "tropical malady" ? suspense... ;)

Foxart a dit…

PS> Et oui, et comme dirait Phil... pendant ce temps là Lelouch continue de faire des films...
Et on pourrait ajouter Philippe Claudel... mais je ne peux rien écrire à ce sujet par contrat, pour le moment...

Bo> joli texte et bien content de te revoir par ici... ça faisait longtemps !
Ceci dit, il y a bien longtemps que je ne suis allé chez toi...
C'était un peu laissé à l'abandon les dernières fois...