29 avril 2011

Certains l'aiment cru (et saignant...)


Attention film KULTE en puissance !!!!!!!!


Véritable OVNI cinématographique qui semble s'affranchir de toute forme de convention narrative, stylistique et de mise en scène en un immense foutoir ultra gore et totalement iconoclaste, Tokyo Gore Police semble inventer à chaque plan des formes cinématographiques nouvelles et parvient à nourrir son film sans temps mort d'une idée par seconde durant près de 2h... La créativité de Yoshihiro Nishimura semble en effet absolument illimitée.

Mais, malgré les apparences, le film dépasse de loin les fantaisies gore auxquelles on aurait tôt fait de l'apparenter (Les premiers Peter Jackson ou Sam Raimi, notamment) et s'avère beaucoup plus profond, intelligent et subversif qu'il n'y parait au premier abord.


"Te souviens tu du temps où nous baignons dans le sang de nos pères"...

Le film laisse en effet filtrer tout au long de ce grand semblant de portnawak une certaine idée de ce qu'est le Japon d'hier et d'aujourd'hui et son enracinement historique et culturel dans la violence, dans ses traditions suicidaires (hara kiri), dans ses accointances troubles avec les mafias et le fascisme, dans la banalisation de pratiques sexuelles extrêmes (sado, maso, uro, pédo, snuff, viol, etc...), dans la vacuité de sa culture télévisuelle et dans les dérives de la pub, bref... Tokyo Gore Police est un film brillant et profondément subversif, hyper trash et politiquement incorrect qui pourrait bien davantage s'apparenter au cinéma de Verhoeven, par exemple (Tendance Robocop ou Starship Troopers) ou de Cronenberg (Frissons, Existenz, Chromosome 3...).

Définitivement LE "machin" le plus radical et jubilatoire que j'ai vu depuis... des lustres !!! Fan je suis !!!

8 commentaires:

FredMJG a dit…

Je viens de le voir. C'est à hurler de rire ! :)

Foxart a dit…

Ah ça oui !!! Et en plus tu ne trouves pas que c'est super beau tous ces geysers de sang continuels...
J'avais JAMAIS vu un film pareil...

Je viens de gagner Vampire girl Vs Frankenstein girl en DVD à un concours, je vais regarder ça aujourd'hui même et j'espère que ça sera aussi barré, génial et inventif !!!

Phil Siné a dit…

hiiiiii !! un grand film en effet ! j'avais eu la chance de le voir à une absurde séance sur grand écran... complètement délirant... ton analyse est intéressante (un peu poussive peut-etre ? ;)

Foxart a dit…

A quel point de vue ?

Pinksat/Videodrome a dit…

Je viens juste de le voir (hier) et c'est absolument génial, tout simplement ! Je valide tout ce que tu dit, je n'irais pas jusqu'à dire que le film est "profond" mais il l'est bien plus que la mélasse des V-Videos. Mais ces délires graphiques, cette imagination à profusion... Moi aussi, je crois que je n'ai jamais vu ça. A part peut-être pour quelques monuments comme La Montagne Sacrée qui avait su me déconcerter à un point monumental.

Foxart a dit…

Je pense vraiment que le film a une profondeur... Il est évidemment lisible au premier degré, en usant même que le cerveau reptilien... il est aussi appréciable pour de vraies qualités esthétique, d'innombrables trouvailles formelles, ilvaut également pour l'incroyable fantasmagorie qui s'en dégage mais il me parait aussi totalement issu de la culture japonaise et de ses spécificités historiques, sociales, etc... de l’extrême ambiguïté sexuelle de sa culture... de son rapport à l'autorité, à l'impérialisme, aux codes d'honneur, etc... il serait dommage de l'amputer de cette dimension métaphorique qui me parait évidente... L'opposition entre les rebelles mutants et l'ordre établi, la corruption mafieuse de la police. Cette idée du mutant qui, lorsqu'on l'ampute d'un membre repousse à cet endroit même une arme nouvelle, souvent très sexuée (la bite mitraillettte géante ou la femme dont les cuisses et le sexe sont une gueule de croco, la chaise uro...)
Tout ça n'est pas que divertissement pur... le film me parait bien plus intelligent et pensé que cela... Le réduire à un délire gore me parait le sous estimer... Même si tu emploies le mot "génial", j'ai l'impression que tu doutes de son intelligence...
Pas moi, tu l'as compris ;-)

Pinksat/Videodrome a dit…

Si, j'ai écrit un article à son propos et je m'attarde longuement sur ce qu'il vaut d'un point de vue social. Je suis surtout d'accord par rapport à l'écho à la culture japonaise. Le film a un vrai sens. Mais je ne voudrais pas aller trop loin dans cette idée. On voit les deux tentations nippone, les pôles extrêmes qui régentent sa culture et attirent les foules...
MAIS, c'est d'abord une fantasmagorie sensationnelle. Rien qu'à ce niveau, c'est tellement énorme (je sais, c'est court) que le film aurait pu se contenter de mettre en scène tant d'imagination. Une vraie catharsis !

Foxart a dit…

Tout à fait juste, mais il ne s'en contente pas, ce qui fait son génie !!!