04 mai 2011

Familles décomposées




Froid comme la mort, coupant comme une paire de ciseaux, tendu comme la corde d'un pendu, ces trois portraits de familles décomposées est absolument glaçant et comme le dit très justement Abel Ferrara sur l'affiche "à couper le souffle". Une atmosphère oppressante tenue par une mise en scène minimal mais brillante qui ne tombe jamais dans la démonstration, la complaisance et encore moins dans une leçon de morale à la Haneke. Un très grand film, sans aucune concession. Trois très grands films, en réalité et un auteur vraiment singulier dans le panorama du cinéma indépendant américain.

2 commentaires:

ffred a dit…

Bon on en a déjà parlé de vive voix...il est sur la table du salon...et il peut encore y rester très longtemps... :)

Foxart a dit…

C'est grâce à toi et je t'en remercie !!!