10 mai 2011

J'irais comme un cheval fou


Décidément Sidney Lumet est un auteur pour le moins singulier... Qui imaginerait de produire un tel film aujourd'hui !
L'adaptation d'une pièce de théâtre au cinéma étant en prime un pari risqué voir un piège fatal... On a vu souvent tant de film ridiculement théâtraux en ressortir. Il n'en est rien ici, excepté les monologues face caméra de Richard Burton mais que l'acteur parvient à transcender en montrant un aspect écorché assez inédit. Le jeune Peter Firth est magnifique et si le film a certes un peu vieilli dans son approche de la psychiatrie, il reste un objet cinématographique assez unique et une œuvre profondément dérangeante, difficile d'accès et au final assez peu "politiquement correcte"...
Et Lumet filme ses chevaux divins d'une manière époustouflante...


Equus - trailer par enricogay

Aucun commentaire: