09 mai 2011

Morbacks from outer space


Les moins de 30 ans s'imaginent sans doute que la 3D au cinéma fut inventée par James Cameron pour Les Fantômes du Titanic & Avatar. Or le procédé déjà expérimenté dans les 50's avec peu de succès notamment dans Le Crime était presque parfait d'Hitchcock ou La créature du lac noir n'était pas très au point et le résultat peu concluant. Dans les années 80 quelques films de genre tentèrent un comeback avec une technologie plus avancée et des résultats de relief nettement plus spectaculaire, Jaws 3D, Meutres en 3 dimensions (3ème volet de Vendredi 13) et ce "merveilleux" parasite en sont quelques fleurons... le problème est que les producteurs tout occupé à rentabiliser la technologie oublièrent chaque fois qu'il s'agissait tout de même de faire un film, à la base et que le spectateur ne se contenterait pas d'un nanard sans queue ni tête avec un effet relief saisissant de quelques secondes toutes les dix minutes... Ce super nanard là, ce Parasite, en est l'illustration même... Tout y est d'une telle indigence, mise en scène, cadrages, lumières, direction d'acteurs et surtout un scénario à la limite de la débilité peinent à convaincre, surtout dans une version désormais disponible uniquement en 2D... Les effets spéciaux un peu ringards mais pas si nuls pour l'époque sauvent un peu le film en lui apportant ce petit plus de kitscherie qui le classeront en zone Z, avec toute la sympathie que des geeks dans mon genre peuvent éprouver pour ce type d'OVNIs from Nanarland...
Avec en bonus, la toute jeune Demi Moore dans le premier rôle féminin, celui de la potiche, grosso modo...

Aucun commentaire: