05 mai 2011

Poulets mouillés


Après l'excellent Le Convoyeur et le très sous estimé Cortex, Nicolas Boukhrief confirme que - s'il n'est pas encore un grand cinéaste - il sait déjà s'imposer comme un enthousiasmant faiseur de polars au suspense incontestable qui le placent à l'égal de cinéastes comme Deray, Granier-Deferre ou Corneau dans la catégorie pas si courante de ces réalisateurs de séries B aux scénarios extrêmement bien ficelés (c'est réellement le cas ici !) et donc les films captivants se regardent avec un immense plaisir (et vieillissent en général plutôt très bien...). Direction d'acteurs impeccable (Ahhh Julien Boisselier !!!), scénario très crédible, tendu et bien construit, mise en scène classique qui a la modestie de se laisser oublier... Une vraie réussite... Reste à Boukhrief de réaliser son "Série Noire" à lui afin d'entrer enfin dans la cour des grands... Il n'en est pas si loin...

3 commentaires:

selenie a dit…

Le départ est excellent et très crédible (on ne sait jamais sur quoi on tombe et la hiérarchie n'est pas un réel soutien). Ensuite c'est plus acadabrantesque, ils tuent deux fois, volent dans les scéllés, violent un logement scéllé, dealent et se droguent... Et à la fin ils n'ont pas de problèmes Cette fin est incroyablement irréelle et naïve mais en plus cet happy end ne colle pas au film. Si on passe outre ses grosses erreurs le film est un polar efficace et reste une bonne surprise vu le casting casse gueule. 2/4

Foxart a dit…

Ce que tu qualifie "d'abracadabrantesque" est justement ce que je trouve parfaitement crédible et passionnant dans le film: ils n'ont pas d'autre choix...
Assez d'accord avec toi sur la happy end en revanche...

ffred a dit…

Un peu tiré par les cheveux quand même..mais Fred Testot est très sexy... :)