23 février 2012

White Spirit



Un film vraiment singulier et étonnant.
Le DVD acheté à moins d'un euro sur Cdiscount trainait sur une étagère depuis des années sans que je n'ai jamais eu le déclic de le regarder.
Il aura fallu un épisode de Fear Itself (Skin & bones) réalisé (et plutôt bien branlé) par Larry Fessenden pour que je me penche sur sa filmo, que je réalise qu'il avait mis en scène l'excellent The Last winter (tout aussi étrange, d'ailleurs) et que je ressorte ce supposé petit navet qui s'avère être une très belle surprise.



Un peu comme celle de The Roost de Ti West, des films réalisés avec trois bouts de ficelles mais qui sont tournés avec une vraie passion du cinéma, un vrai amour du genre et que ressemblent à rien d'autre qu'à eux même.
La preuve qu'avec un budget microscopique on peut faire de vrais choix de mise en scène et de
montage.



Qu'on peut diriger ses acteurs à la perfection (casting absolument parfait !) et qu'on peut faire peur avec quelques branches qui bougent ou inventer une créature magnifique, avec des effets pour le moins rudimentaires desquels se dégage une fraicheur et une poésie qu'aucun effet numérique ne pourra jamais égaler.



Quand au scénario, il est vraiment très beau et d'une douceur presque incongru dans le genre poétique, autant une délicate chronique familiale et humaine qu'un film fantastique inspiré, plus proche du conte que du film d'horreur.
Si j'ajoute que Larry Fessenden en est le scénariste, le réalisateur, le monteur et qu'il a dessiné le Wendigo...



Une modeste et belle réussite.
Tout ce que j'aime..




1 commentaire:

Phil Siné a dit…

intrigant... et dire que j'ai tant de dvd trainant sur mes étagères en attente de déclic... ;)