24 octobre 2012

23 octobre 2012

Alyce dans la ville





Grosse déception...
Le film est tellement original et tellement bourré de qualité dans sa majeure partie que de voir tout ce formidable potentiel partiellement gâché par un humour noir assez malvenu dans la dernière partie qu'il est difficile de dire si je l'ai aimé pour ses (nombreuses) qualités ou détesté pour ce défaut majeur de ne pas prendre son personnage ni son sujet au sérieux... au final...



Car l'interprétation est solide et le film est formidablement bien écrit dans toute sa première partie. les personnages existent, sont complexes et passionnants et la lente descente aux enfers d'Alyce et de son entourage aurait du promettre de grands moment de folie et de malaise...



Alors pourquoi démolir tout ce qui a été lentement et assez subtilement construit pour finir dans le grand-guignol le plus grotesque... That is the question.
Un film qui contient en lui l'espoir et la déception, les préliminaires, la pénétration mais le coït est interrompu... abruptement...



Déception, frustration, Alyce avait l'air d'être une bombe mais en réalité elle n'était qu'un assez mauvais "coup"...

21 octobre 2012

Vieillir en disgrâce



Je n'avais vu aucune des deux pièces de théâtre du trio qui on précédé ce film et n'avait pas vraiment d'à priori, ni négatif, ni positif...
Seule, une très chère et fiable amie m'avait dit que la première pièce n'était pas bien fameuse mais que l’abatage incontestable des trois comédiennes emportait le morceau et qu'on s'y marrait beaucoup.




Le moins qu'on puisse dire est que l'écriture du film - qui marque les retrouvailles des 3 filles, 10 ans après Arrête de pleurer Pénélope 2 - n'est elle même guère très fine mais que, malheureusement, le transfert de la scène à l'écran se fait assez difficilement notamment du coté des comédiennes qui ont certes mis la pédale douce sur l'abatage, mais qui sont clairement trop marquées par la théâtralité de leur personnages - qu'elles connaissent d'évidence par cœur - et qu'elles ont tendance à charger d'un sur-jeu qui alourdit énormément un film déjà pas très subtil...




Il faut clairement dire que la première demi-heure en est carrément consternante de nullité et malgré le fait qu'à aucun moment le film ne soit vraiment antipathique, on a un mal de chien à lui trouver la moindre circonstance atténuante et surtout, bien pire, il ne fait jamais rire...

Et puis, même si l'ensemble reste jusqu'au bout plutôt médiocre, une chose sauve l'objet d'un naufrage intégral.




Il faut donc ici clairement saluer le talent de Juliette Arnaud et son évidente nature comique qui parviennent dans la deuxième partie du film à nous décrocher quelques éclats de rire salvateurs.
Il faut dire, à la décharge de ses deux comparses, que son personnage est de très loin le plus complexe, intéressant et le moins caricatural et archétypal des trois...
Et que la façon dont cette fille semble vivre le monde, les autres, elle même et son vieillissement comme de vraies disgrâces la rend aussi touchante qu'hilarante et il faut bien le dire, elle sauve souvent un film assez mal écrit et platement filmé.
Dont je ne garderai pas un grand souvenir...
Juste l'espoir de revoir cette étonnante comédienne dans des rôles moins écrits à la serpe et surtout dans de meilleurs films... Donc, pour être un peu méchant, dans des films qu'elle n'aurait ni écrit ni réalisé...
Qu'elle se contente de faire ce qu'elle fait à merveille... JOUER !




DVD M6Vidéo - Sortie le 10 octobre - 19,99€

Bonus:
Un long Making of (53mns) réalisé par Christine Anglio qui montre la bonne humeur régnant sur le plateau et la cohésion entre toutes les équipes, faisant la part belle aux équipes techniques souvent oubliées des making of.
Un interview (14mn) des trois comédiennes.
Bande-annonces