16 août 2014

Bad movie






Presque un cas d'école, ou comment faire un navet à partir d'un bon script et avec un superbe casting.
Même un épisode de Cold Case est mieux torché que ce téléfilm d'une rare platitude qui voudrait chasser sur les terres de Killer Joe sans en avoir les cojones.



Matt Dillon est assez crédible en tueur à gage néo nazi, Willem Dafoe, toujours impeccable se contente ici du minimum syndical et Tom Berenger, qu'on jurerait cloné sur Mickey Rourke est sobre et plutôt convaincant.
L'acteur le plus marquant restant le génial Bill Duke qui brille dans le rôle pourtant microscopique d'un personnage absolument dispensable.



Mais le pire est qu'à aucun moment la mise en scène n'offre de point de vue sur le récit, elle reste si tristement neutre et impersonnelle qu'on finit par se demander si le réalisateur au détour d'une évolution de son scénario, n'en a pas oublié que le personnage du flic (W.Dafoe) flirtait avec la ripouillerie et que celui de l'indic n'était qu'un tueur de sang froid doublé d'un fanatique d'extrême droite jamais repenti.
Un comble, le film finit par nous donner à voir quelque chose qui ne semble plus si loin d'un buddy movie et on se demande dans quelle mesure on est sensé aimé ou avoir de la compassion pour une ordure telle qu'elle est dépeinte durant toute la première partie du film.



Friedkin avait au moins le mérite d'aller franco dans le lard, là où nul personnage ne se repentait ni n'offrait la moindre prise à l'empathie, forçant le spectateur à une plongée en enfer aussi violente que politiquement incorrecte.
Ici, à force de tout mettre au même niveau (et de niveler par le bas...) le film passe à coté de son sujet: celui des arrangements peu avouables entre un flic prêt à tout et une ordure finie au profit d'un sempiternel machin de rédemption d'une raclure et de la déchéance d'un flic... Et encore, même ce sujet là, il ne fait que l'effleurer distraitement.



On n'a guère de peine que d'un tel sujet, beaucoup de cinéastes ont fait, auraient fait, feront et feraient de grands films.
Ici, on n'a qu'un tout petit truc qui se regarde sans réel ennui mais sans vrai intérêt non plus, vite vu, vite oublié et fort peu recommandé...

Aucun commentaire: