23 mars 2015

Devenir Kevin

 
Film assez ambitieux dans sa volonté de parler au enfants avec l'honnêteté qu'ils méritent, Bouboule a l'élégance - en prime - de ne pas insulter leur intelligence en trouvant la distance parfaite entre bienveillance du regard et justesse de ton...
Donner à voir du "cinéma" idiot aux enfants c'est bien là le meilleur moyen d'en faire des imbéciles en devenir et, en appelant toujours un chat, un chat, Bouboule n'est sans doute pas le film lisse que certains aimeraient voir mais il n'en est que plus aimable...





Bien que flirtant parfois avec les limites de ce qui est "exposable" à un jeune public, Bouboule reste un film paradoxalement profondément moral, absolument charmant et heureusement jamais moralisateur.
Julie Ferrier y est formidable, Swann Arlaud aussi, François Hadji-Lazarro est un second couteau épatant, qui parvient à nous mettre en empathie avec un personnage pour le moins infréquentable et le petit David Thielemans est juste parfait.
Voila un premier film parfois maladroit mais vraiment prometteur qui confirme que le cinéma "familial" belge est bien plus recommandable que la moyenne des films "pour enfants" réalisés en France (dont le budget pourrait pourtant financer au moins 10 Bouboules...).
Jolie surprise !


Aucun commentaire: