28 décembre 2016

Carrie Fisher 1956-2016 - Debbie Reynolds 1932-2016





Triste à pleurer... N'ayant pas supporté le décès de sa fille, Debbie Reynolds s'éteint moins de 24h après...
Deux icônes du cinéma, deux idoles de ma jeunesse, deux carrières.
Deux vies qui s'éteignent...



 

 


01 décembre 2016

Ousmane Sow 1934-2016




L'art d'Ousmane Sow avait tout, à priori, pour me déplaire ou me laisser indifférent...
Ma première rencontre avec son célèbre lutteur (à Kassel, dans les années 90, si ma mémoire est bonne...) en avait été un choc d'autant plus puissant.
Revu avec la même fascination et la même émotion quelques années plus tard au Pont des Arts de Paris en 1999, le massif et membré lutteur était cette fois accompagné d'une incroyable tribu dont il émanait la même vie, la même puissance et surtout la même "âme".

Et ce nouveau contact avec cette œuvre d'apparence si "classique" - mais de laquelle il émane une vie propre, presque autonome et magique - fut une confirmation:
Ousmane Sow est aussi grand artiste que ses lutteurs sont massifs.



Reconnu de son vivant par un public populaire davantage que par la critique arty, Ousmane Sow, immense artiste sénégalais (Premier africain à entrer à l'Académie Française) vient de rendre l'âme.
Celles de ses sculptures - elles - demeurent immortelles...
La preuve:


30 novembre 2016

Lady Gaga - Million Reasons (Live From The American Music Awards/2016)

Le TRÈS bel alboum de Gaga, Joanne, faisant la part belle à la Soul, la Folk et même étonnamment à la Country, il était assez logique qu'elle se produise aux American Music Awards avec ce joli Million reasons...
J'eussions préféré Joanne ou - even better - la ABSOLUMENT géniale Sinner's prayer mô bon...

Kate Bush - And Dream of Sheep (Live)

35 ans sans monter sur scène... Une poignée de concerts à Londres en 2014 TOUS complets en moins de 15 minutes et mon rêve restant toujours à réaliser de voir un jour sur scène une de mes dernières idoles encore vivantes après les morts inconsolables de Bowie et Prince...
Un rêve à exaucer avant ma propre mort ou celle de Kate, si possible...
En attendant je pleure des rivières à l'écoute de ce sublime triple alboum live que Kate nous offre - ENFIN - si longtemps après le déjà merveilleux live de 1981.
Et je rêve d'une nouvelle tournée, pas que pour les angliches ce coup ci...
Ou, mieux encore... d'un jour, y être, moi-même, en chair, os et chair de poule dans l'enceinte de ce fucking et mythique Hammersmith Odeon...

Et pour le moment:





Et une pensée + une bise à un méga-fan de toujours et qui -  lui - y était...
Fucking bastard James I love you

10 novembre 2016

Im Afraid Of Americans







Parce qu'une fois passée la sidération, il vaut mieux en rire... avant qu'on se farcisse - en France - la même droite dure, extrêmiste et décérébrée dans 8 mois...pour 5 ans.
































27 septembre 2016

Kirk Douglas bande encore et il encule Donald !




Lettre ouverte d'une idole centenaire à un connard interstellaire :

"Je suis dans ma centième année. Quand je suis né en 1916 à Amsterdam, New York, Woodrow Wilson était notre président.
Mes parents, qui ne savaient ni parler ni écrire l’anglais, étaient des émigrés de Russie. Ils faisaient partie d’une vague de plus de deux millions de juifs qui ont fui les pogroms meurtriers du tsar au début du 20e siècle. Ils étaient à la recherche d’une meilleure vie pour leur famille dans un pays magique où, croyaient-ils, les rues étaient littéralement pavées d’or.
Ce qu’ils n’avaient pas réalisé avant d’arriver étaient que ces belles paroles gravées sur la Statue de la Liberté dans le Port de New York 'Envoyez-moi vos fatigués, vos pauvres, Envoyez-moi vos cohortes qui aspirent à vivre libres' ne s’appliquaient pas de la même manière à tous les Américains. Les Russes, les Polonais, les Italiens, les Irlandais, et particulièrement les catholiques et les juifs, ont été traités comme des extra-terrestres, des étrangers qui ne deviendraient jamais de 'vrais Américains'.
On dit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Depuis que je suis né, notre planète a voyagé autour de lui une centaine de fois. Avec chaque orbite, j’ai regardé notre pays et notre monde évoluer de manières qui auraient été inimaginables pour mes parents, et qui continuent de m’épater année après année.
Au cours de ma vie, les femmes américaines ont obtenu le droit de vote, et une d’entre elles est finalement candidate d’un parti politique majeur. Un Irlandais-américain catholique est devenu président. Peut-être encore plus incroyable, un Afro-américain est notre président aujourd’hui.
Plus j’ai vécu, moins j’ai été surpris par l’aspect inévitable du changement et je me suis réjoui qu’un tel nombre des changements que j’ai vus aient été positifs.
Mais j’ai aussi traversé les horreurs d’une Grande Dépression et deux guerres mondiales ; la seconde ayant été provoquée par un homme qui promettait de rendre à son pays sa grandeur d’antan. J’avais 16 ans quand cet homme est arrivé au pouvoir en 1933. Pendant près d’une décennie avant son ascension, il était raillé, on ne le prenait pas au sérieux. Il était vu comme un bouffon qui ne pouvait pas réussir à duper un peuple éduqué et civilisé avec sa rhétorique nationaliste et haineuse.
Les 'experts' le ne prenaient pas en considération, comme s'il était une blague. Ils avaient tort.
Il y a quelques semaines, nous avons entendu les mots prononcés en Arizona ; des mots que ma femme, Anne, qui a grandi en Allemagne, a trouvés glaçants. Ils auraient pu être prononcés en 1933.
'Nous devons aussi être honnêtes sur le fait que toutes les personnes qui cherchent à rejoindre notre pays ne seront pas capables de s’assimiler correctement. Il est de notre droit, en tant que nation souveraine, de choisir les immigrants que nous pensons être les plus à même de prospérer et s’épanouir ici… Ce qui inclut de nouveaux tests de filtrage pour tous les candidats à l’immigration comportant une certification idéologique pour nous assurer que ceux que nous acceptons dans notre pays partagent nos valeurs…'
Ce ne sont pas les valeurs pour lesquelles nous avons combattu lors de la Seconde Guerre Mondiale.
Jusqu’à ce jour, je croyais avoir tout vu sous le soleil. Mais je n’avais jamais été témoin de cette stratégie de la peur de la part d’un candidat majeur à la Présidentielle américaine de toute ma vie.
J’ai vécu une longue et belle vie. Je ne serai pas ici pour en voir les conséquences si ce mal prend racine dans notre pays. Mais vos enfants et les miens seront là. Et leurs enfants. Et les enfants de leurs enfants.
Nous aspirons tous à rester libres. C’est pour cela que nous nous battons en tant que pays. J’ai toujours été profondément fier d’être un Américain. Pour les jours qui me restent à venir, je prie pour que cela ne change jamais. Dans la démocratie qui est la nôtre, la décision de rester libres est entre nos mains.
Mon centième anniversaire tombe pile un mois après la prochaine élection présidentielle. J’aimerais le célébrer en soufflant les bougies de mon gâteau puis en sifflant 'Happy Days Are Here Again.'
Comme ma regrettée amie Lauren Bacall a dit un jour : 'Tu sais siffler, n’est-ce pas ? Tout ce qu'il faut, c'est joindre les lèvres et souffler'."
Kirk Douglas



26 septembre 2016

24 septembre 2016

Scarlett Johansson ‘Bizarre Love Triangle’

La voix de Scarlett Johansson est une arme massive contre le SIDA


L'alboum, THE TIME IS NOW au profit de l'AMFAR sortira le 7 octobre avec la tracklist de covers suivante:

“Take Me Home” (Phil Collins) par Phantogram
“Bizarre Love Triangle” (New Order) par Sugar for Sugar (Scarleeeeeeett !)
“Under the Milky Way” (The Church) par Metric
“Whip It” (Devo) par Brazilian Girls
“Rio” (Duran Duran) par Bebel Gilberto
“What's Love Got to Do With It” (Tina Turner) par DNCE
“Billie Jean”(Michael Jackson) par Aloe Blacc
“Do You Really Want to Hurt Me” (Culture Club) par Dita Von Teese & Sebastien Tellier
“Maneater” (Hall & Oates) par Lower Dens
“Genius of Love” (Tom Tom Club) par Chaos Chaos
“I Wanna Dance With Somebody (Who Loves Me)” (Whitney Houston) par Marian Hill
“Pride (In the Name of Love)” (U2) par LP
“Lovesong” (The Cure) par Yuna
“Dance Hall Days” (Wang Chung) par Theophilus London


22 septembre 2016

21 septembre 2016

Olivia Ruiz - Mon corps mon amour

Curtis Hanson - 1945-2016 -

Certes pas un grand cinéaste mais un réalisateur plus qu'honnête et flirtant parfois avec l'excellence à d'Hollywood... Curtis Hanson nous a quitté hier.










Lady Gaga - Perfect Illusion

15 septembre 2016

Hommage à Anne Germain 1935 - 2016

Hommage à la voix de Peau d'âne, décédée il y a deux jours à 81 ans...





















27 août 2016

La Femme - Septembre

Putain chier merdre c'est bientôt la rentrée... "reus'ment qu'La Femme est là pour nous motiver !!!

05 août 2016

Shooter Jennings feat. Marilyn Manson - Cat People (Official Video)

Excellent hommage à David Bowie


02 août 2016

JACNO - inédit - Paris Sous Les Toits

Inédit publié à la demande de la page " I Love Jacno" et qui devait faire partie d'un album hélas jamais paru...

21 juillet 2016

INSOMNIA LIVE

18 juillet 2016

14 juillet 2016

La Classe Américaine

Décès de Dominique Mézerette, co-réalisateur avec Michel Hazanavicius de "La Classe Américaine"...

07 juillet 2016

Robin Hardy 1929 - 2016

L'auteur du cultissime The Wicker man nous a quitté il y a 4 jours dans l'indifférence quasi-générale...
"Merci" à Locostone pour m'avoir appris la nouvelle qui me permet cet hommage.



05 juillet 2016

Abbas Kiarostami 1940-2016

Semaine noire pour le cinéma mondial avec cet autre TRÈS grand cinéaste qui nous quitte.
Tout bonnement le plus grand cinéaste iranien...
Et quelques chef d’œuvres déjà inscrit dans l'Histoire du Cinéma mondial:
























03 juillet 2016

Michael Cimino 1939 - 2016



Un très grand - et très rare - cinéaste vient de nous quitter.
Il laisse quelques beaux films dont une poignée de chef d’œuvres, comme scénariste ou metteur en scène:

Scénariste:








Réalisateur:

















26 juin 2016

20 juin 2016

Anton Yelchin 1989 - 2016

Only Lovers left alive de Jim Jarmush



Le beau et talentueux Anton Yelchin (ci dessus à droite) a rejoint hier le sinistre "club des 27"...
Il est actuellement à l'affiche de Green Room (image ci dessous), de l'épatant Experimenter et bientôt dans le 3ème volet de Star Trek...


Green Room de Jeremy Saulnier

On avait pu le remarquer chez Jarmush (Only lovers left alive), Joe Dante (Burying the ex), Schrader (La sentinelle), Jodie Foster (Le Complexe du castor), Nick Cassavettes (Alpha dogs), J.J. Abrams (les trois Star Trek) ou dans le sous-estimé Terminator Renaissance de McG...

Qu'il repose en paix...

Burying the ex de Joe Dante

Le complexe du castor de Jodie Foster

Experimenter de Michael Almeyreda

13 juin 2016

Murder On The Dance Floor

JE SUIS ORLANDO !!!!


03 juin 2016

04 mai 2016

Lady Gaga X Mark Ronson

It's only FUCKING GOOD Rock'n'Roll and I FUCKING LUV IT !!!!

03 mai 2016

Et pendant que le monde continue de s'écrouler, le World Wide Web égraine ce genre de pépite inédite, rare et méchamment bandante:
Ladies & Gentlemen, Prince, The Revolution AND Sheila E, live...
Génial, le mot est faible !


Fatalitas...

2016 confirme qu'elle est déterminée à nous en faire baver davantage que sa grande sœur 2015 en nous fauchant ceux que l'ont a de plus talentueux...
Elle aurait pu nous prendre Obispo ou Christophe Maé, mais naaaaaan, il lui faut chaque fois le meilleur...
Hubert Mounier vient de nous quitter à 53 ans et laisse les plus beaux alboums pops que la France ait connu, avec L'Affaire ou en solo... Fatalitas !


27 avril 2016

2nite I'm gonna party like...

"Fuckanistan or whatever country you came from"




Toi qui entres dans cette salle de ciné, abandonne ici tout espoir de subtilité et même de vraisemblance...
Ici tu trouveras tous les codes les plus éculés et stéréotypés du film catastrophe, du cinéma d'action et du film de guerre mêlés plus ou moins heureusement...
En pleine propagande tu nageras jusqu'aux oreilles, le drapeau des USA est déjà hissé sur l'affiche, The President prêtera serment sous tes yeux embués de larmes et l'hymne américain te seras asséné, martelé et enfoncé dans le crâne à grand renfort de raccourcis racistes quand l'ennemi basané sera immanquablement écrasé comme un vulgaire cafard.
Tu trouveras ton quota de têtes d'affiche de second plan (Morgan Freeman, Aaron Eckhart, Gerard Butler, Angela Bassett, Radha Mitchell...) qui cachetonnent ici éhontément mais ne t'étonnes pas si certaines ne font ici que de la figuration (Melissa Leo & Robert Forster cumulant une ligne de dialogue... à eux deux !).
Tu auras au moins la seule assurance de ne pas trop t'ennuyer si tu réduis ton degré d'exigence à "less than zero" et si tes allergies à ce genre de produits n'irrite pas trop le fond de ton œil...
Saches que si tu manques l'occasion de le voir, même illégalement, tu ne manqueras en réalité vraiment pas grand chose et que malgré l'absence de temps morts, le spectacle - y compris de la destruction d'une partie de Londres - est globalement assez peu réjouissant et... "spectaculaire", hélas...
Déjà vu tout ça, mille fois, tu as... et en mieux...
Revois donc plutôt San Andreas, Independance Day ou 2012, c'est tout aussi bas de plafond mais bien plus marrant, rétrospectivement...

23 avril 2016

21 avril 2016

Sometimes it snows in April

Prince, putain, Prince... PUTAIN DE MERDE !!!






19 avril 2016

Tristesse & Beauté



L'une des plus belles et plus grandes actrices au monde vient de nous quitter prématurément - à 51 ans - emportée elle aussi par cette saloperie de cancer.
On se souviendra d'elle notamment pour les beaux portraits de femmes qu'elle composait dans Mariage Tardif, Les mains libres, La fille du RER, Prendre femme, La visite de la fanfare mais plus que tout pour le magnifique Le procès de Viviane Amsalem...

09 avril 2016

Woodkid - Land of all

04 avril 2016

Triste d'être gay au Maroc



À : MM. Les ministres marocains de la Justice et de l’Intérieur

Deux hommes marocains viennent d’être attaqués, poignardés et jetés dans la rue. Ils ont ensuite été arrêtés et accusés d’être homos.
C’est révoltant. Je vous demande de libérer ces deux hommes immédiatement et sans conditions et d’enquêter sur cette agression homophobe pour traduire en justice les assaillants. Je vous demande aussi de libérer toutes les personnes emprisonnées uniquement en raison de leur orientation sexuelle et d’abroger l’article 489 du Code pénal afin de protéger les libertés individuelles et la vie privée de tous les citoyens.

03 avril 2016

Chic Creatures

Lady Gaga X Nile Rodgers X Chic X Tom Ford X Nick Knight

01 avril 2016

Blown away

25 mars 2016

Mister Mister

24 mars 2016

Drone bomb me

Une nouvelle loi gay-un-friendly



En matière d'homophobie, les lobbys - aux USA comme ailleurs - ne sont décidément jamais à court d'idées...

URGENT : l’État américain de Géorgie, où se trouve Atlanta, est à la veille d’autoriser les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) !
La loi, qui vient d’être adoptée par l’assemblée de Géorgie, doit encore être signée de la main du gouverneur Nathan Deal pour être promulguée. Il pourrait le faire à tout moment… sauf si nous lui montrons que le monde entier le regarde et que nous ne cautionnerons pas ces discriminations scandaleuses.
La justification ? La « liberté religieuse ». Mais nous savons bien que ce n’est qu’un prétexte pour laisser émerger une rhétorique de la haine.
Demandez au gouverneur Nathan Deal de mettre son véto.

SIGNEZ CETTE PÉTITION !


Lisez l'article de Le Monde:

L'enfer c'est les autres

22 mars 2016

Un torrent, la boue...

Parce que la musique adoucit les mœurs et que l'alboum d'O est un des plus beaux de ce début d'année:

Bruxelles, ma belle...

A BXL, aux ami(e)s de là-bas, aux belges en général et que les abrutis dégénérés de ce prétendu "état" "islamique" aillent se faire cuire le cul en enfer...




18 mars 2016

La Maison de Dieu



La Femme is back

Attaque Massive








16 mars 2016

Post Pop Depression


Married to the mob

Premiers extraits sublimes de l'alboum à venir de The Last Shadow Puppets:







Et toujours...


14 mars 2016

Girls: she's a man now !

Pour fêter la programmation de "It" dans la soundtrack de la nouvelle saison de Girls, la super série de Lena Dunham, Héloïse nous offre - avec la générosité qui la caractérise - une petite impro chorégraphique spontanée partagée ce matin sur Facebook:

iT - celebration dance

Tonight, « iT » is going to be featured in the new Girls' episode.Like any other kid, I greet good news by improvising some movesI thought I could share my celebration dance this time...Ha ! Bisou bisou.

Posté par Christine and the Queens sur dimanche 13 mars 2016

13 mars 2016

Petit fascisme ordinaire




« Un jour, je suis entré en sixième au collège de Buchy. Il s’est alors mis à pleuvoir sans discontinuer sur toute la Seine-Maritime, la lumière s’est figée dans un crépuscule permanent, Dieu a disparu du ciel et le malheur s’est abattu sur moi. »
J'ai attaqué le livre cet après-midi et je l'ai avalé d'une traite.
Quand je dis que je l'ai "attaqué", je ne m'attendais pas encore à ce que le livre rétorque et que ça soit lui au final qui m'attaque.
Il m'a chopé à la jugulaire, comme un pitbull et ne m'a plus lâché jusqu'à la dernière ligne.
Au début, j'ai vaguement pris le parti de rire de sa férocité, de sa cruauté et puis, il m'a mordu par surprise.
A vrai dire, il a fallu plusieurs heures avant que je puisse écrire ces lignes tant l'uppercut m'aura laissé sans mots, le souffle court.

Et j'ose le dire, c'est un petit bouquin d'apparence fluette mais qui cache une musculature littéraire insoupçonnée et une force de frappe titanesque...
De ceux qui ne vous laisse pas indemne et dont vous sortez profondément modifié.
Je comprends un peu mieux l'hostilité et même la violence qu'il génère... (bien qu'elles soient injustifiables !)
Le moins qu'on puisse dire est qu'il doit rester sérieusement en travers de la gorge de certains de ses lecteurs (ou de ceux qui l'ont jugé sans l'avoir lu et qui ne soupçonnent même pas à quel point ils sont très nettement en dessous de la réalité ^^) et qu'il fait partie de ces livres que je qualifie de "dangereux", au sens ou ce qu'ils inoculent au lecteur n'est ni anodin, ni sans conséquences.
On ne se frotte pas impunément à ce genre de littérature et il y a un avant et un après.
Je n'ose imaginer ce que ça a du coûter à écrire.

Ce livre n'est pas aimable, il ne cherche d'ailleurs jamais à l'être, il est même profondément déplaisant mais je n'ai pas de mots assez fort pour dire combien je le trouve profondément admirable et essentiel.
J'espère de tout cœur qu'il a rencontré et rencontrera des lecteurs à sa hauteur.

Un véritable tour de force !!!Éditions Lunatique - Paru le 7 mai 2015 - 12€