29 février 2016

Welcome to the Jungle



Stéphane Hessel et l'Abbé Pierre ne sont hélas plus là pour s'indigner et réveiller nos consciences en hibernation et - à une époque qui idolâtre des "vedettes" de télé-réalité à gros seins et petit QI ou qui porte le dernier popo de Nicolas Sarkozy en tête des ventes de livres - il reste sans doute peu de place pour ce petit bouquin pourtant essentiel, ne serait-ce que pour son ancrage dans la réalité de trop d'humains, ici, maintenant et si près de chez nous...





Les toujours parfaites éditions Actes-Sud ont, elles, pris le parti de braquer quelques projecteurs sur l'urgence humanitaire et le devoir de voir autant que de mémoire qui devrait animer tout français qui se respecte, pour qui, les droits de l'Homme et les notions de Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de Solidarité sont encore des valeurs prioritaires à toutes considérations économiques ou géo-politiques.



Marie-Françoise Colombani, journaliste engagée depuis 2009 auprès des immigrants qui s'amassent sur nos côtes, à Calais, en rêvant en vain d'une Angleterre qui ne veut plus d'eux, use de son expérience et de sa connaissance de ce qu'on appelle tristement "La Jungle" pour témoigner de la situation et donner également la parole aux hommes, aux femmes et aux enfants qui "vivent" dans le plus intolérable dénuement mais avec dignité dans ces bidonvilles de la honte, que l'on ne cesse de vouloir détruire pour des raisons "sanitaires" et qui continuent - forcément - de se rebâtir immédiatement ailleurs et dans des environnements toujours plus insalubres et dangereux et au mépris de tout le travail entrepris par les associations médicales, sociales, culturelles, scolaires, juridiques etc... qui s'y sont implantées tant bien que mal.




Tout récemment, la Justice française a autorisé la destruction de La Jungle et réduit à néant des mois de travail des bénévoles et associations...
Après la destruction des lieux de cultes, c'est désormais l'école qui est menacée, l'espace d'aide juridique construit par des associations, l'épicerie, la "salle" de spectacle, etc...

Et malheureusement, à part le déplacement du problème et la destruction du travail accompli, qui plus est en plein cœur de l'hiver, aucune solution de régularisation, de relogement décent, de scolarisation, d'aide sociale et médicale n'est favorisée et encore moins proposée...



Et ce sont là Les Raisons de la colère qu'évoquent le sous-titre d'un livre qui a eu la belle idée d'inviter Damien Roudeau à illustrer le livre de ses portraits croqués sur le vif avec l'accord de ceux qu'on appelle désormais "les migrants" et qu'il leur offrait après les avoir simplement photographiés...
Ces hommes, ces femmes et ces enfants resteront en France ou la quitterons avec au moins ce beau souvenir là...
Qui n'effacera sans doute pas la sinistre et désolante expérience qu'ils auront éprouvé de la France et de son incapacité d'un accueil décent.



Ils auront au moins rencontré des hommes, des femmes et des enfants, identique à eux et qui auront tenté de les aider, de parler d'eux, d'alerter l'opinion, de faciliter un peu leur vie difficile ou simplement qui leur auront offert un sourire.

Mais si ce livre est par essence bienveillant envers les migrants, il n'en occulte pas l'horreur qui se cache le plus souvent derrière cette misère bien visible: les parcours jonchés de cadavres de chacun de ces exilés, les noyés, morts de froid, de faim, de soif, les exécutés, les assassinés, les trafics humains en tous genres, les mafias qui prospèrent autour de cette misère, la prostitution, la pédophilie, les viols etc...
Et il est fort à parier qu'en refermant ce petit livre, vous soyez marqués à jamais par ces témoignages qui ne sont qu'une goutte dans un océan de douleur et qui ne pourront qu'éveiller vos consciences.

En tous cas, vous ne pourrez plus jamais dire: " Je ne savais pas"...

Ce petit bouquin ne coûte que 4,90€ et tous les bénéfices de ses ventes iront à L'Auberge des migrants qui en reversera une partie à L’École Laïque du Chemin des Dunes.

Achetez le, offrez le et évidemment lisez le et admirez le...



Aucun commentaire: