05 mai 2017

Hélium




Le précédent volet réalisé par Tim Burton était loin d'être parfait mais il avait au moins le mérite d'être porté par un auteur sincère et de développer un univers cohérent.
Ce second opus n'est même pas un film, tout juste une énorme baudruche gonflée à l'hélium se vidant continuellement en un interminable pet ininterrompu et vomissant aux quatre coins de l'écran ses couleurs criardes et son esthétique over-kitsch dans un récit sans beaucoup de queues ni de têtes et dans une "mise en scène" en roue libre totale qui ferait passer les Avengers pour du Philippe Garrel.
C'est absolument in-regardable et je me demande vraiment si des enfants normalement constitués peuvent supporter jusqu'au bout un spectacle d'une telle bêtise et d'une telle laideur sans bailler ou passer à autre chose passé les vingt première minutes...
A fuir définitivement !

Aucun commentaire: